Les personnes qui vapotent peuvent être jusqu’à sept fois plus susceptibles de contracter le coronavirus, selon une nouvelle étude américaine.

Les chercheurs ont interrogé 4 351 Américains âgés de 13 à 24 ans en mai dernier. Il se trouve que les personnes qui vapotent auraient 5 fois plus de risque de tomber malade durant la pandémie. Quant à ceux qui étaient à la fois adeptes des cigarettes électroniques (et des cigarettes classiques), ils avaient 7 fois plus de risque d'être infectés par le Covid-19. Une mise en garde qui n'est pas sans rappeler celle de l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) en date du 11 mai dernier.

"Le tabagisme est connu pour être un facteur de risque de nombreuses infections respiratoires et il aggrave les maladies respiratoires. Des experts de la santé publique réunis par l’OMS le 29 avril 2020 pour faire un bilan des études ont conclu que les fumeurs risquaient davantage de contracter une forme sévère de la COVID-19 que les non-fumeurs", communiquait l'OMS.

Nous apprenons désormais que les utilisateurs de cigarettes électroniques ne sont pas épargnés. L'étude américaine met particulièrement en garde les adolescents et les jeunes adultes sur les risques pour la santé du vapotage.

Covid-19 : l'organisme des fumeurs moins résistant aux virus

Dans le détail, les participants qui vapotent ou fument ont régulièrement présenté des symptômes liés au coronavirus. Les scientifiques ont relevé la toux, la fièvre ou la fatigue. "Les jeunes fumeurs et vapoteurs ont été beaucoup plus dépistés pour le Covid-19 que les autres [non fumeurs, ndlr]", sous-entendent les chercheurs. Il y a eu cinq fois plus de tests positifs pour le Covid-19 chez les vapoteurs et sept fois plus chez les fumeurs de cigarette classique et électronique.

Cette découverte est loin d'être surprenante puisque les poumons se trouvent fragilisés par la consommation de cigarette. Cela rejoint les précédentes déclarations de l'OMS.

En effet, le coronavirus est une maladie infectieuse qui touche principalement les poumons. En fumant, vous affaiblissez la fonction pulmonaire, rendant votre organisme moins résistant au virus et à d’autres agents pathogènes.

"Le tabagisme est aussi un important facteur de risque de maladies non transmissibles comme les maladies cardiovasculaires, le cancer, les affections respiratoires et le diabète, et les personnes souffrant de ces pathologies risquent davantage de faire une maladie grave si elles sont infectées par le virus de la COVID-19", rappellait l'OMS.

Si vous pensez épargner vos poumons en vapotant, vous faites erreur.

"Cette étude est une parmi tant d'autres qui montre que la cigarette électronique provoque des dommages aux poumons", explique Bonnie Halpern-Felsher, coautrice de l'étude américaine.

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

Association Between Youth Smoking, Electronic Cigarette Use, and Coronavirus Disease 2019, The Journal of Adolescence Health, 1er juillet 2020

Déclaration de l’OMS : tabagisme et COVID-19, OMS, 11 mai 202

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.