Sommaire

Éviter les aliments qui font gonfler

Éviter les aliments qui font gonfler© Fotolia

"Si vous sentez que votre ventre est gonflé et que votre pantalon est serré au point de le déboutonner, c'est que vous avez trop d'air dans les intestins", explique Vanessa Bedjaï-Haddad, diététicienne-nutritionniste. Pour limiter la formation d'air et garder un ventre plat, il faut limiter la consommation des aliments contenant des sucres non digestibles qui favorisent la fermentation.

Les aliments à éviter : choux, choux-fleurs, brocolis, oignons, pois, concombres, légumes secs (lentilles, flageolets, haricots rouges...).

Les boissons à éviter : eau gazeuse, sodas, bière.

Les bonbons et les chewing-gums sans sucre : Ils contiennent des édulcorants qui fermentent dans le tube digestif.

Suivre une cure détox de 7 jours

Suivre une cure détox de 7 jours© Fotolia

"Plus nous accumulons de toxines, plus nous avons besoin de graisse pour les emmagasiner", selon Max Tomlinson, nutritionniste. Si les organes utiles à l’élimination des déchets sont trop encombrés, inutile de commencer un régime, vous ne perdrez pas autant que vous le pourriez. Pour remettre le corps au meilleur de sa forme et l’aider à éliminer la graisse, le nutritionniste conseille d’entamer une cure détox de sept jours.

Comment faire ?

  • Le matin : manger des oeufs frais, des fruits frais et du gruau d’avoine.
  • Le midi : le repas se compose d’une salade mixte avec poisson frais grillé, quelques asperges, le tout assaisonné à l‘huile d’olive et un filet de jus de citron.
  • Le soir : prendre une petite salade verte avec de l’huile d’olive et un bol de soupe faite maison avec des légumes, de l’ail et des herbes.
  • Ce qu’il faut éviter : le sel, les aliments industriels (poêlées, plats préparés...).
  • En cas de petite faim : boire une tisane.

Réduire les sucres simples

Réduire les sucres simples© Fotolia

Il n'existe pas de régime spécial "bas du ventre". En revanche, Vanessa Bedjaï-Haddad, diététicienne-nutritionniste conseille de limiter les apports énergétiques de la journée. "Si vous apportez à votre corps plus de calories que ce dont il a besoin, vous allez stocker", explique-t-elle.

Réduire les sucres simples : bonbons, sodas, jus de fruits... "Ils ne calent pas et entraînent un pic d'insuline responsable du stockage des sucres en excès sous forme de graisse", ajoute notre interlocutrice. Mieux vaut manger des aliments riches en glucides complexes comme le pain complet, le riz, les pâtes ou le quinoa...

Attention aux matières grasses : il faut choisir les bons gras, c'est-à-dire ceux d'origine végétale à utiliser pour la cuisson en petite quantité. Eviter la friture et ne pas consommer de matières grasses animales (crème fraîche, beurre, laitages entiers...) en excès.

Bien dormir pour éviter le stockage

Bien dormir pour éviter le stockage© Fotolia

Ventre mou, ballonnements, bourrelets… Le stress ne cause pas seulement des désagréments à l’intérieur de votre ventre, il se voit aussi à l’extérieur. Pendant une longue période d’anxiété, le corps sécrète une hormone qui lui permet d’affronter le stress : la cortisol.

A long terme, si le taux de cette dernière devient trop élevé, "il peut accélérer le vieillissement et provoquer le stockage de la graisse dans l’abdomen", explique Max Tomlinson, nutritionniste dans son livre La guerre aux bourrelets.

Dormir huit heures par nuit : Manquer de sommeil, même juste une heure, augmente le stress et l’envie de grignoter. Pour ne pas accroître inutilement le taux de cortisol dans votre corps, il faut essayer de dormir huit heures par nuit.

Des exercices pour tonifier le bas du ventre

Des exercices pour tonifier le bas du ventre© Fotolia

Vous avez déjà commencé un programme d’abdominaux pour être la plus belle en maillot de bain ? Les premiers résultats en haut de l’abdomen se voient rapidement, mais problème, cette petite bouée en bas du ventre ne part pas ? Normal, c’est l’endroit le plus difficile à muscler. Si vous ne pratiquez pas les bons exercices, vous risquez de ne jamais la voir disparaître ou pire l’augmenter. Voici deux enchaînements très simples à effectuer trois ou quatre fois par semaine :

Exercice N°1 : il faut se tenir allongé sur le dos, les mains derrière la nuque. Replier le genou gauche vers la poitrine et tendre la jambe droite sans toucher le sol, puis replier le genou droit vers la poitrine en tendant la jambe gauche, toujours sans toucher le sol. Effectuer ces mouvements environ 15 à 20 fois de suite.

Exercice n°2 : s'allonger sur un banc en agrippant le haut du banc avec ses bras. Les fesses doivent être placées au bout du banc et les pieds posés au sol. Soulever les jambes tendues vers le haut puis les rabaisser pour toucher le sol. Recommencer 15 à 20 fois.

De l’huile de poisson pure

De l’huile de poisson pure© Fotolia

Pour vous aider dans votre guerre contre la graisse logée en bas du ventre, il existe des suppléments. Ils aident à rétablir un équilibre hormonal qui peut causer un stockage de graisse ou en empêcher sa perte.

300 mg d’huile de poisson pure : oui ça n’a rien d’appétissant mais selon une étude de l’université de Georgie (Etats-Unis), les gélules contenant de l’huile de poisson pure empêchent le stockage des graisses.

Un complément multivitaminé : Max Tomlinson, nutritionniste, conseille de prendre quotidiennement un complément multivitaminé contenant des vitamines de groupe B et du magnésium, sous forme de gélules. Cela permet de rétablir les fonctions surrénales et d'aider le corps à mieux éliminer.

Chirurgie esthétique : la liposuccion

Chirurgie esthétique : la liposuccion© Fotolia

Sport, régime, détox... Vous avez tout essayé, mais rien n'y fait ? Il reste encore la solution bistouri. L’intervention la plus adaptée pour un excès de graisse accumulée en bas du ventre est la liposuccion.

Comment ça marche ? "On introduit une canule sous la peau d’environ 3 mm à l’endroit où la graisse est localisée pour l’aspirer. Ensuite, il y a un phénomène de cicatrisation naturelle, car la peau se rétracte automatiquement" explique le Dr Thierry Ktorza, chirurgien plasticien. Le ventre a l’air plus plat.

Pour qui ? La liposuccion est réservée aux personnes avec seulement un excès de graisse localisée et non étendue.

Combien ça coûte ? Entre 2800 et 3800 euros. L’intervention n’est pas prise en charge par la Sécurité sociale, car elle est considérée comme de la chirurgie esthétique.

Des cicatrices ? Pas de cicatrices, mais des ecchymoses qui peuvent mettre environ un mois à disparaître.

> Comparez les mutuelles et augmentez le nombre de séances avec un nutritionniste !

Sources

La guerre aux bourrelets, Max Tomlinson, 2011, Guy Saint-Jean

Bikini Body Guide, ebook, Kayla Itsines, 2014

Merci à Vanessa Bedjaï-Haddad diététicienne nutritionniste

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.