Un cholestérol HDL élevé est inoffensif et éliminé par le foie

Le cholestérol, cette graisse dont nous avons tous entendu parler, existe sous deux formes : LDL et HDL. La première, LDL, est aussi appelée mauvais cholestérol, car elle a tendance à s’accumuler dans les artères si elle est présente en trop grande quantité. Résultat : le LDL peut entraîner de graves complications cardiovasculaires, notamment un infarctus du myocarde (crise cardiaque). Le HDL, en revanche, est appelé bon cholestérol, car il contribue au bon fonctionnement de l’organisme sans le mettre en danger. Éliminé par le foie, il n’est pas dangereux même si son taux est plus élevé que les valeurs de référence.

Quand et comment diminuer son cholestérol ?

Des mesures s’imposent uniquement lorsque le taux de mauvais cholestérol (LDL) est anormalement élevé. La lutte contre l’hypercholestérolémie repose avant tout sur l’alimentation. Évitez les viandes grasses, utilisez de l’huile d’olive ou de colza pour remplacer le beurre et la margarine. Consommez du poisson, des fruits et des légumes. Évitez les excès de laitages et bannissez le tabac. Bougez régulièrement, marchez ou pratiquez une activité physique tous les jours. Si votre taux de mauvais cholestérol ne baisse pas malgré vos nouvelles habitudes, votre médecin pourra vous proposer un médicament. Il existe deux grandes classes d’hypocholestérolémiants : les statines et les fibrates.

> Les biens rares des plus grands promoteurs sont sur Immo.planet !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.