Sommaire

Les pellicules résultent d'une desquamation anormale du cuir chevelu, qui se renouvelle tous les sept jours au lieu de trois semaines. Ce phénomène peut toucher tout type de cheveux. On parle de pellicules sèches pour décrire celles qui tombent sur les épaules et de pellicules grasse pour définir celles qui provoquent démangeaisons et irritations.

En principe, les pellicules sèches proviennent du pityriasis, affection engendrée par un champignon qui colonise le cuir chevelu et perturbe son système de renouvellement cellulaire. En effet, la peau du crâne élimine en permanence des cellules mortes pour en fabriquer de nouvelles. En cas de pityriasis, le processus va s'accélérer. Les cellules mortes s'agglutinent les unes aux autres et s'accumulent sous forme de squames. C’est ce qui génère les pellicules.

Contrairement aux pellicules sèches, certaines pellicules peuvent avoir pour origine une infection ou un parasite. On mentionne l'eczéma du cuir chevelu et le psoriasis. Si vous êtes concerné par ce cas de figure, il est recommandé de consulter un dermatologue pour traiter la maladie. Or, si vous êtes victimes de pellicules sèches, sachez que vous pouvez en venir à bout en mettant un terme à certaines mauvaises habitudes. Contrairement à ce que vous pensez, les pellicules ne sont pas toujours dues à votre routine de soin. Une mauvaise hygiène de vie peut également y contribuer. On fait le point sur les erreurs à éviter avec le Dr Paul Dupont, dermatologue et auteur de Soigner sa peau au naturel (éd. Eyrolles).

Pellicules : des shampoings trop fréquents peuvent en être la cause

Les pellicules peuvent être favorisées par des shampoings trop fréquents. L’erreur fatale ? Laver vos cheveux tous les jours. C’est valable pour tous types de cheveux.

À chaque shampoing, vous décapez votre crinière de tout son sébum (film lipidique sécrété par les glandes sébacées de la peau). La peau de votre cuir chevelu sera donc plus vulnérable face aux agressions extérieures, comme le vent, la pollution ou les changements de température. Lavez vos cheveux chaque jour et vous vous exposerez à la chute de cheveux et aux pellicules. Le rythme idéal ? Des lavages tous les deux ou trois jours.

"Quand les pellicules sont visibles aux racines, le premier réflexe est en général de faire un shampoing quotidien pour faire disparaître ces particules disgracieuses. Grave erreur : il stimule trop le cuir chevelu et accentue ainsi le phénomène pelliculaire", explique le coiffeur Jean-Louis David au sein de son site. D’où l’intérêt d’espacer vos shampoings.

Shampoing : respecter le temps de pose du produit

Autre erreur fréquente qui concerne vos shampoings : ne pas respecter le temps de pose du produit. Utiliser le soin adéquat pour laver les cheveux ne suffit pas. Il faut aussi lui laisser le temps d’agir. "Ne rincez pas tout de suite la formule traitante pour qu’elle apaise la peau de votre crâne est qu’elle vous débarrasse efficacement des pellicules", précise encore le coiffeur.

Pellicules : attention, si vous utilisez trop d’ingrédients chimiques

Pellicules : attention, si vous utilisez trop d’ingrédients chimiques© Istock

"Stop aux excès de laque, gel, cire et autres lotions anti-chute... Leurs formules au taux élevé en alcool sensibilisent la peau du crâne et l'assèchent, ce qui le fait se desquamer encore plus", met en garde Jean Louis David.

Les ingrédients chimiques peuvent favoriser les irritations et les pellicules

Chouchouter vos cheveux est, certes, recommandé. Or, il ne faut pas pour autant les imprégner de tous les produis qui vous tombent sous la main. Les ingrédients chimiques peuvent favoriser les irritations et les pellicules. Privilégiez des formules douces et naturelles lorsque vous choisissez vos produits capillaires. On mise sur les masques et soins à la texture baume. Ils permettront d’éliminer les pellicules sèches.

Si au contraire, vous avez des pellicules grasses, évitez les produits trop gras et privilégiez les soins antipelliculaires spécifiques, recommandés par votre dermatologue.

Gel et laque : brossez bien vos cheveux après

Les laques, gel et autres lotions peuvent se révéler nocifs. Il vaut mieux éviter de les garder trop longtemps. Si vous en mettez pour une occasion précise, pensez à bien brosser vos cheveux le soir venu.

Pellicule : sortir de chez vous les cheveux mouillés n’est pas recommandé

Pellicule : sortir de chez vous les cheveux mouillés n’est pas recommandé© Istock

Les changements de températures vont être propices aux pellicules. Elles influent sur la santé du cuir cheveux. Il vaut donc mieux épargner vos cheveux, surtout en hiver.

Un changement brutal de température va favoriser les pellicules

Il vous arrive de sortir de chez vous en quatrième vitesse sans avoir le temps de sécher vos cheveux avant le travail ? Ne cherchez plus. Si en plus d’un shampoing quotidien, vous avez l’habitude de sortir de chez vous les cheveux mouillés en les exposant à des températures extrêmes, notamment l’hiver, il n’est pas étonnant que des pellicules apparaissent. Un changement aussi brutal de température va réellement avoir un impact sur le cuir chevelu.

Lorsque vous sortez de la douche, séchez délicatement votre crinière. Attendez qu’elle soit bien sèche pour la coiffer. Puis seulement, vous pourrez sortir.

Bonnets, bandeaux, chapeaux : ils étouffent vos cheveux

Attention, si vous pensez que porter un bandeau ou un bonnet peut suffire à préserver vos cheveux des changements de températures, détrompez-vous. De la sorte, vous étouffez votre cuir chevelu et favorisez la prolifération de pellicules. Laissez-vous cheveux respirer.

L’alcool et le tabac peuvent contribuer aux pellicules

L’alcool et le tabac peuvent contribuer aux pellicules© Istock

Vous saviez déjà que le tabac était nocif pour votre peau ? Il en est de même pour vos cheveux. Une mauvaise hygiène de vie peut constituer un facteur aggravant si vous êtes sujet aux pellicules.

Avec 400 composés chimiques, le tabac s’attaque à nos cheveux

Le tabac peut réellement engendrer l’apparition de pellicules. Les cheveux assimilent tout ce que nous ingérons et le conservent en mémoire très longtemps. Avec 400 composés chimiques présents dans la fumée de cigarette, ne soyez pas surpris que le tabac s'attaque à vos cheveux. Ce n’est pas un hasard si les cheveux sont souvent plus ternes et moins beaux chez les fumeurs.

À titre de précision, des études scientifiques ont déjà démontré que le tabac accélérait la calvitie. Cesser de fumer permet donc de retrouver rapidement une plus belle chevelure.

L’alcool aggrave la desquamation

L’alcool peut aussi contribuer aux pellicules à sa manière, semble-t-il. Il a tendance à assécher la peau et aggraver les problèmes de desquamation. Pour cette même raison, l’alcool favorise aussi les rides.

Pellicule : une alimentation riche en sucre peut être en cause

Pellicule : une alimentation riche en sucre peut être en cause© Istock

Si la peau du visage devient terne et a tendance à tirailler, après une soirée mouvementée ou un repas trop gras, le cuir chevelu, de son côté présentera des pellicules. L’alimentation joue aussi un rôle sur la santé de vos cheveux.

Les glucides sont propices au développement de champignons

Une hygiène de vie saine devrait vous aider à vous débarrasser de vos pellicules. Il se trouve qu’une consommation trop importante de glucides(aliments sucrés) favorise un terrain propice au développement de champignons.

Pellicules : la carence en vitamines A et B, cause la plus fréquente

Pellicules : la carence en vitamines A et B, cause la plus fréquente© Istock

"La vitamine A permet de réguler la croissance des cellules du cuir chevelu, tandis que les vitamines B ont une action sur le métabolisme des lipides ; ainsi une carence en vitamine B (notamment la vitamine B2) va vous rendre propice aux pellicules", met en garde le Dr Dupont.

Pellicules : quels aliments pour éviter les carences ?

Misez aussi sur la vitamine B6 : elle apporte les nutriments qui vont contribuer au maintien de l’équilibre du cuir chevelu et elle permet de lutter contre le stress qui peut également favoriser les pellicules.

Concrètement, faites le plein de jus de carottes, patates douces, carottes cuites, épinards, choux, courges, navet, poivrons rouges, bananes, produits laitiers, jus de tomate ou encore abats de dinde et poulet, levure de bière et champignons.

Sources

Dr Paul Dupont, dermatologue et auteur de Soigner sa peau au naturel (éd. Eyrolles).

6 erreurs à éviter quand on a des pellicules, Jean Louis David

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.