Coloration vegetale : 7 erreurs a eviter

Vos cheveux sont abimés, cassants ? Peut-être sont-ils agressés par un mauvais brossage, des lavages trop fréquents ou encore par les substances chimiques des produits utilisés… Et en particulier ceux que l’on trouve dans les colorations. La solution ? Opter pour une coloration végétale, formulée à partir de produits 100 % naturels, qui protègent la fibre capillaire au lieu de la fragiliser. Mais pour un résultat optimal, il y a tout de même certaines erreurs à éviter lorsqu’on passe au végétal. On vous les liste dans ce diaporama.

Pourquoi adopter la coloration végétale ?

Les raisons sont nombreuses de passer à la coloration végétale. Celle-ci camoufle à merveille tous vos cheveux blancs, en donnant une couleur profonde à vos cheveux, le tout sans effet racines. Elle utilise des pigments végétaux : il s’agit donc de produits totalement naturels, respectueux de la planète et de votre santé.

Le risque d’allergie est beaucoup moins élevé qu’avec une coloration chimique (même sans ammoniaque), et ce procédé est adapté à tout le monde, y compris les femmes enceintes, les personnes dont le derme est agressé par une chimiothérapie ou encore les peaux réactives…

Au lieu d’ouvrir les écailles pour modifier la couleur du cheveu de l’intérieur, puis de les refermer, elle enrobe simplement la fibre capillaire et crée un film protecteur tout autour. La coloration végétale apporte également de l’hydratation, de la brillance et de la tonicité à votre chevelure qui sera, de fait, plus jolie.

Coloration végétale : quels inconvénients ?

Le temps de pose de la coloration végétale est plus long que celui d’une coloration classique, il faudra donc que vous ayez 1h30 à 2h de libre devant vous. En salon, cette technique est également plus onéreuse.

Par ailleurs, il n’est pas possible de passer du brun au blond avec des pigments naturels, puisque ces derniers ne décolorent pas le cheveu. Vous ne pourrez donc pas éclaircir vos cheveux, mais plutôt leur apporter des nuances et de beaux reflets plus lumineux. En revanche, il est tout à fait possible de passer d’une teinte claire à une teinte plus foncée.

Notez enfin que, si vous adoptez la coloration végétale, vous ne pourrez pas tout de suite revenir à une coloration classique. En effet, comme les produits végétaux forment une gaine protectrice autour du cheveu, la coloration chimique (qui doit pénétrer dans la fibre) aura plus de mal à passer et la couleur risque de ne pas bien prendre.

Certains salons de coiffure proposent, heureusement, des colorations végétales compatibles avec les colorations traditionnelles, sous réserve que la teinte choisie ne contienne pas d’indigo. Renseignez-vous avant de passer de l’une à l’autre.

Vous êtes conquis.e par la coloration végétale ? Découvrez les erreurs à ne pas commettre lorsque vous vous lancez, dans ce diaporama.

Faire son mélange soi-même

1/7
Coloration végétale : 7 erreurs à éviter

Une bonne coloration végétale se compose d’un mélange de pigments extraits de différentes plantes, qui permettent d’obtenir la teinte désirée. Mais mieux vaut ne pas se lancer soi-même dans ce type d’expérience, au risque de se retrouver avec les cheveux verts ou oranges… Optez pour un mélange déjà prêt ou rendez-vous en salon de coiffure. 

Acheter une “fausse” coloration végétale

2/7
Coloration végétale : 7 erreurs à éviter

De nombreuses marques de colorations ont lancées leurs propres alternatives dites “végétales” mais, pour certaines, cette appellation est trompeuse. En effet, certaines d’entre elles sont des colorations chimiques classiques, avec seulement un ou deux ingrédients végétaux. Ce que l’on cherche, c’est une composition à 100 % extraite de plantes. Voici quelques marques qui proposent des produits vraiment naturels : Aroma-Zone, Henné et Soins d’ailleurs, Henné Indigo et Compagnie, K pour Karité, Kadi, Shiraz, Logona, Nomade Palize… 

Choisir une teinte trop éloignée de sa couleur naturelle

3/7
Coloration végétale : 7 erreurs à éviter

Comme nous vous l’expliquons dans notre page d’introduction, la coloration végétale ne permet pas de décolorer les cheveux. Vous ne pourrez donc pas passer du brun au blond. Si vous souhaitez, au contraire, foncer vos cheveux, commencez avec une teinte un peu plus foncée et, si cela n’est pas suffisant, monter d’un ton la fois suivante… Pour éviter de trop foncer vos cheveux d’un coup, sans pouvoir revenir en arrière. 

Ne pas protéger ses mains, son front et ses vêtements

4/7
Coloration végétale : 7 erreurs à éviter

La plupart des colorations végétales contiennent du henné - entre autres pigments naturels. Or, le henné tache et ne part pas au lavage. Pensez à protéger vos vêtements avec une blouse (ou à enfiler de vieux vêtements) avant la pose, à mettre des gants, et à appliquer une crème grasse sur votre front et vos oreilles, qui empêcheront la couleur de s’y fixer.

Utiliser des ustensiles en métal

5/7
Coloration végétale : 7 erreurs à éviter

Peigne, brosse, bol, cuiller… Pour réaliser votre coloration végétale, évitez d’employer du matériel en fer, susceptible de s’oxyder, ou en inox. Préférez le verre et le plastique.

Se laver les cheveux juste après

6/7
Coloration végétale : 7 erreurs à éviter

Après une coloration végétale, il faut attendre au moins 48 heures avant de faire un shampoing. Plus tôt, on risque de faire partir toute la couleur, qui n’a pas encore eu le temps de bien se fixer. Après la pose, il faut simplement bien rincer le produit à l’eau claire. Il est possible de masser les cheveux très secs avec un après-shampoing. 

Notez aussi que le résultat final n’est pas celui que vous observerez dans le miroir juste après application. La couleur évolue encore dans les 2-3 jours qui suivent la pose.

Conserver son shampoing classique

7/7
Coloration végétale : 7 erreurs à éviter

La coloration végétale est naturelle et protège le cheveu. Mais il serait dommage de continuer à l’agresser avec des shampoings et soins chimiques qui, au fil des applications, pourrait détruire l’enveloppe protectrice créée par la coloration et réduire à néant tous ses bienfaits… voire estomper progressivement votre jolie couleur. Utilisez des produits bio, avec les formules les plus courtes et naturelles possibles. 

> Comparez votre mutuelle et augmentez le nombre de séances en médecine douce !

Sources

La coloration végétale est-elle faite pour moi ?, Marie-Claire, 24 août 2020.

Coloration Végétale : Ces Erreurs À Éviter Pour Une Couleur Canon !, Grazia, 17 décembre 2020. 

Coloration végétale : les erreurs à éviter, Voici, 24 mars 2018. 

Les fausses marques de coloration végétale : comment les reconnaître ?, Ma couleur de cheveux, 3 juin 2018.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.