Sommaire

L’alopécie se caractérise par une perte des cheveux ou de poils. Dans sa forme la plus commune et fréquente (l’alopécie androgénétique), elle concerne le sommet du crâne et entraîne la diminution de l’épaisseur de la chevelure.

D’après l’Association Canadienne de Dermatologie, environ 40% des femmes d’ascendance européenne souffriraient à 50 ans d’une alopécie androgénétique.

L'alopécie peut prendre plusieurs formes : aiguë ou chronique, localisée ou généralisée. Aiguë, elle se manifeste par une chute de cheveux soudaine qui peut former des plaques glabres ou être répartie sur l’ensemble du cuir chevelu.

Chronique, elle peut avoir des origines variées. La forme chronique la plus banale constituel’alopécie androgénique caractérisée par la raréfaction et l’affinement des cheveux sur le sommet du crâne.

Photo : cas d'alopécie

Photo : cas d'alopécie© Creative Commons

Crédit : Abbassyma, décembre 2006 - CC - Licence : domaine public https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Allopecia_areata.JPG

Les causes sont multiples : facteurs hormonaux, anémie, dysfonctionnement de la thyroïde, changement de saison, accouchement, médicaments... Certaines alopécies sont communes aux hommes et aux femmes et certaines concernent davantage les femmes. En effet, ces dernières sont les plus à risque.

Pour des raisons hormonales une perte des cheveux, associée à une peau plus grasse peut se produire lors de la puberté. En outre, les femmes ménopausées ne sont pas épargnées non plus : lors de la ménopause, les femmes n’ont plus d’œstrogènes qui stimulent le cheveu. En conséquence, les cheveux perdent de leur capacité à s’allonger car la phase anagène est plus courte : au lieu de durer de 5 à 7 ans, elle dure par exemple 2 ou 3 ans.

Heureusement, la chute de cheveux n'est pas une fatalité ! En plus des différents traitements utilisés pour vaincre l'alopécie, certains remèdes naturels font aussi leurs preuves. On les passe en revue avec le Dr Paul Dupont (auteur de Soigner sa peau au naturel et Se libérer du psoriasis, éd. Eyrolles) et le Dr Nina Roos, tout deux dermatologues.

Attention, les solutions naturelles n'exonèrent pas d'un traitement médicale. Consultez votre médecin afin de connaître la cause exacte de vos chutes de cheveux. Elle peut être normale (nous perdons tous 25 à 60 cheveux par jour, particulièrement au printemps et à l'automne), mais peut aussi être le symptôme de pathologies graves. Il faut donc systématiquement consulter.

Contre l'alopécie : la levure de bière, ça marche !

La levure de bière est souvent conseillée contre la chute de cheveux. Et pour cause, "elle est riche en vitamines du groupe B (vitamine essentielle à la vitalité des cheveux)", explique le Dr Nina Roos, dermatologue. En poudre ou en comprimés, ce traitement naturel porte ses fruits. La levure de bière permet d'avoir un cheveu plus épais. "Il faut compter 3 mois" pour constater un résultat, précise le Dr Roos.

Mode d'emploi

La levure de bière se trouve sous forme de poudre, de flocons, de comprimés ou de gélules. A vous de choisir celle qui vous convient ! Il est recommandé de vous administrer 2 grammes de levure de bière, à raison de trois fois par jour. Idéalement, mélangez-là à des aliments. La lévure de bière est réputée pour être amère.

"On peut conseiller de la prendre en cure de 3 mois à l'automne, période pendant laquelle les cheveux tombent souvent plus", précise le Dr Nina Roos. Attention, ce remède naturel ne peut en aucun cas se substituer à un traitement médical classique.

Les solutions pour booster la repoousse capillaire

Les solutions pour booster la repoousse capillaire© Istock

Huile essentielle : elle booste la repousse capillaire

Besoin d'une solution rapide pour stopper la chute de cheveux ? Optez pour le massage à l'huile essentielle de cèdre !

Selon Danièle Festy, pharmacienne spécialiste de l'aromathérapie, "Les huiles essentielles activent la circulation et renforcent la tige capillaire" (Ma Bibles des huiles essentielles). Une étude écossaise menée auprès de 86 personnes atteintes d'alopécie a d'ailleurs démontré que l'application d'huiles essentielles, dont celle de cèdre, stimulait la repousse des cheveux (1).

Appliquez 5 gouttes de l'HE de cèdre sur le cuir chevelu et massez, le soir ou une heure avant le shampoing. Ne dépassez pas trois semaines d'affilée. Faites une pause d'une semaine entre chaque cure.

"Pour ceux ou celles qui sont sensibles aux huiles essentielles, il est aussi conseillé de diluer celles-ci à 1 % voire 5% dans une huile comme par exemple le jojoba ou l’huile d’olive et utiliser cela en friction sur le cuir chevelu", suggère le Dr Dupont, dermatologue.

Attention, les huiles essentielles sont contre-indiquées chez la femme enceinte et l'enfant de moins de 6 ans.

Thym : il stimule la repousse des cheveux

Vous en avez marre de retrouver régulièrement des cheveux sur l'oreiller ? Essayez le rinçage au thym ! Pourquoi ? Parce que "c'est un stimulant capillaire", explique le Dr Paul Goetz, enseignant en phytothérapie (La phytocosmétologie thérapeutique). En clair : il peut favoriser la repousse des cheveux !

Plongez 500g de thym dans 2 litres d'eau froide. Porter à ébullition et laissez bouillir pendant 15 à 30 minutes, à couvert. La préparation doit réduire de moitié. Filtrez et utilisez la préparation pour rincer les cheveux après le shampoing.

La décoction de thym peut aussi s'utiliser en friction avant de laver les cheveux.

Attention : ce remède naturel ne peut en aucun cas se substituer à un traitement médical classique. Les plantes ne sont pas anodines, ne dépassez jamais les doses conseillées et prenez toujours l'avis de votre médecin avant prise.

Le zinc propice à la croissance du cheveu

Parce qu'il contribue à la croissance des cheveux, le zinc doit être présent en quantité suffisante dans l'organisme pour éviter leur chute ! "Le zinc inhibe aussi une enzyme impliquée dans la chute de cheveux androgénétiques* (5alpha réductase)", précise le Dr Nina Roos, dermatologue.

A titre de précision, "la chute de cheveux androgénétique est localisée sur le dessus de la tête et au niveau des golfes fronto-temporaux", indique le Dr Dupont. Elle commence en général par un élargissement de la raie médiane et un affinement des cheveux.

Le zinc peut être pris sous forme de gélules ou via l'alimentation (huîtres, germe de blé, foie, viandes, crustacés, graines de sésame). Les apports journaliers recommandés en zinc sont de 11mg pour les hommes et 8mg pour les femmes.

Attention, en complément alimentaire, jamais de prise de zinc supérieure à 25 mg par jour (risque de carence en cuivre par ricochet).

Stress et chute de cheveux : prenez du magnésium !

Stress et chute de cheveux : prenez du magnésium !© Istock

Une grosse période de stress peut entraîner une perte de cheveux. Dans ce cas, rien de mieux qu'une cure de magnésium ! Pourquoi ? Un, parce que cet oligo-élément préserve l'équilibre nerveux. Deux, "parce qu'il active la vitamine B", explique le Dr Nina Roos, dermatologue. Or, cette vitamine stimule la fabrication de la kératine, protéine essentielle à la formation des cheveux !

Mode d'emploi

Pour augmenter vos apports en magnésium, privilégiez les aliments qui en sont riches ! En clair, chocolat, légumes secs, céréales complètes, noix, germe de blé et eau Hepar. Sous forme de gélules, l’apport quotidien recommandé est de 375 mg /jour (valeur nutritionnelle de référence) à ne pas dépasser pour éviter l'effet laxatif.

Contre-indication

Les personnes souffrant d'insuffisance rénale doivent éviter de se supplémenter en magnésium. Ce complément alimentaire ne peut en aucun cas se substituer à un traitement médical classique.

Les solutions pour fortifier les cheveux et le cuir chevelu

Les solutions pour fortifier les cheveux et le cuir chevelu© Istock

Des feuilles d'ortie pour stimuler le cuir chevelu !

Parce que les feuilles d'ortie sont une mine de vitamines B, de minéraux (magnésium, silice, fer...) et d'oligo-éléments (cuivre, zinc, soufre...), elles sont connues pour lutter contre la chute des cheveux ! Selon le Vidal des plantes, "Une lotion de feuilles d'orties stimule la circulation du cuir chevelu ce qui favorise la multiplication des cellules à l'origine du cheveu".

Mettez 4 cuillères à soupe de feuilles dans 1 litre d'eau bouillante. Laissez infuser 10 minutes et filtrez. Utilisez l'infusion pour frictionner vigoureusement le cuir chevelu, 2 fois par jour.

Vous pouvez aussi ingérer deux gélules de feuilles d'orties par jour, 20 jours par mois, en cure de 3 à 4 mois.

Le prêle pour fortifier les cheveux

Comme la prêle des champs est riche en silice et en fer, elle peut fortifier les cheveux et favoriser leur pousse ! On la trouve ainsi dans de nombreux remèdes anti chute.

Versez 4 cuillères à soupe de tige de prêles coupées menues dans 1 litre d'eau bouillante. Laissez infuser pendant 10 minutes et filtrez. Buvez 3 tasses par jour, jusqu'à amélioration des symptômes.

Autre alternative : mélangez 150g de tiges de prêle, 100g d'hydrocotyle indien (parties aériennes) et 50g de feuilles de romarin. Infusez 3 cuillères à soupe du mélange dans 1 litre d'eau bouillante, pendant dix minutes. Filtrez, puis buvez 1 tasse matin, midi et soir après les repas, jusqu'à amélioration des symptômes.

Ménopause et chute de cheveux : optez pour la sauge !

Ménopause et chute de cheveux : optez pour la sauge !© Istock

Vous perdez des cheveux depuis l'arrivée de votre ménopause ? C'est normal. La chute de production d'oestrogènes associée à cette période diminue la force et la résistance des cheveux. Si tel est votre cas, essayez l'infusion de sauge !

Mode d'emploi

1 cuillère à café de sauge pour 15cl d'eau bouillante. Laisser infuser 15 minutes et boire 1 tasse 3 fois par jour, jusqu'à amélioration des symptômes.
Ou
Formule plus complète : Mélanger 50g de feuilles de sauge à 150g de prêle (tige) et 100g d'hydrocotyle indien (parties aériennes). Infuser 3 cuillères à soupe du mélange dans 1 litre d'eau bouillante, pendant dix minutes. Filtrer. Boire 1 tasse matin, midi et soir après les repas, jusqu'à amélioration des symptômes.

Attention : Ce remède naturel ne peut en aucun cas se substituer à un traitement médical classique. De plus, la sauge étant riche en phyto-oestrogènes, elle est déconseillée aux femmes qui ont été ou sont atteintes de cancer du sein.

Les plantes ne sont pas des remèdes anodins, ne dépassez jamais les doses conseillées et prenez toujours l'avis de votre médecin avant prise.

De l'homéopathie contre l'alopécie

De l'homéopathie contre l'alopécie© Istock

Qu'elle soit diffuse ou localisée, la chute de cheveux peut être contrée par l'homéopathie. Le Dr Alain Horvilleur, homéopathe, conseille en général de prendre du Phosphoricum Acidum 5CH. D'autres remèdes peuvent être indiqués de façon plus précise comme le Kalium Carbonicum dans le cas d'une alopécie faisant suite à une maladie grave et prolongée, le Natrum Muriaticum si l'alopécie est frontale et précoce ou d'origine génétique, ou encore le Fluoricum Acidum en cas de pelade (chute de cheveux en plaque).

Mode d'emploi

Quel que soit le traitement choisi, 3 granules trois fois par jour, jusqu'à amélioration des symptômes. Verser les granules dans le bouchon puis directement dans la bouche. Laisser fondre sous la langue.

Attention : Ce remède naturel ne peut en aucun cas se substituer à un traitement médical classique.

Anémie et chute de cheveux : il faut prendre du fer !

Anémie et chute de cheveux : il faut prendre du fer !© Istock

Fatigue, pâleur, palpitations... "Les anémies peuvent entraîner des chutes de cheveux (généralement modérées)", explique le Dr Nina Roos, dermatologue. Si vous pensez être dans ce cas, il faut augmenter vos apports en fer !

Mode d'emploi

Pour éviter ou soigner une anémie, le mieux est de consommer des aliments riches en fer. En clair, des abats, de la viande rouge, de la volaille, du poisson et des fruits de mer. Sous forme de complément, la prise de fer doit se faire uniquement sur avis et contrôle médical (risque sinon de d'accumulation du fer dans l'organisme avec douleurs articulaires, diabète, troubles cardiaques....).

A noter : Le fer est mieux absorbé lorsque le repas est riche en vitamine C naturelle. Par ailleurs, la consommation de plus de deux litres de thé par jour diminue son absorption.

> Comparez votre mutuelle et augmentez le nombre de séances en médecine douce !

Sources

Merci au Dr Paul Dupont, dermatologue à Toulouse

Phytothérapie, la santé par les plantes, Vidal, ed. Sélection du Reader's Digest, 2007

Les meilleures tisanes santé, Dr Bérengère Arnal-Schnebelen et Patrice Bareau, Rustica Editions, 2007

Soigner et préserver ses cheveux, Dr Pierre Bouhanna, Editions Alpen, 2006

Les vertus des tisanes, Anne Lavédrine, ed.Le livre de poche, 2000

La phytocosmétologie thérapeutique, Dr Paul Goetz, ed.Springer, 2007

Secrets de grand-mère, Se soigner, Dr Dominique Jean Sayous, ed Eyrolles, 2008

Le guide des compléments alimentaires, Vidal, 2008

Guide familial de l'homéopathie, Dr Alain Horvilleur, ed.Hachette Pratique, 1998

(1). Hay IC, Jamieson M, Ormerod AD. Randomized trial of aromatherapy. Successful treatment for alopecia areata. Arch Dermatol. 1998 Nov;134(11):1349-52 

Voir plus
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.