Vertiges positionnels : c'est quoi ?

Tout le monde a déjà entendu parler ou a déjà ressenti un vertige. On estime par ailleurs que la moitié de la population consulte ou consultera un jour un médecin pour ce symptôme. Mais qu’est-ce qu’un vertige positionnel ? Quelle différence y a-t-il avec le vertige rotatoire ? Faisons le point sur la question.
vertige positionnel©FotoliaFotolia

Vertiges positionnels : c’est quoi ?

Le vertige positionnel (le terme exact est vertige positionnel paroxystique bénin ou VPPB) est provoqué par une mauvaise circulation des liquides au niveau de l’oreille interne. Or, c’est cette zone qui gère l’équilibre. On parle de vertige positionnel car le vertige survient suite à un rapide changement de position de la tête (les informations visuelles entrent alors en contradiction avec celles fournies par l’oreille interne). On dit également qu’il est paroxystique car brutal et bénin (il n’entraîne aucune séquelle).

Différence entre vertige positionnel et vertige rotatoire

Il faut savoir différencier les vertiges positionnels des vertiges rotatoires. Alors que dans un vertige positionnel, on éprouve une sensation de tournis, dans le vertige rotatoire (vrai vertige), on a l’impression que ce sont tous les objets qui nous entourent qui tournent : les chaises, les meubles, les murs, le sol, etc. Ce vertige s’accompagne de symptômes neurologiques avec des nausées, des sueurs froides, une accélération du rythme cardiaque, etc. Plus graves, les vertiges rotatoires imposent une consultation médicale pour en trouver la cause.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):
La rédaction vous recommande sur Amazon :