Sommaire

La première étape : glace et repos

La première étape : glace et reposLe premier traitement est associé au protocole "GREC"*, soit :
- l'application de glace (à travers un linge) sur l'articulation douloureuse durant 10 à 15 min plusieurs fois par jour jusqu'à disparition de la douleur et du gonflement.
- le repos en cessant complètement l'activité en cause pour permettre au tendon de se restaurer, jusqu'à disparition de la douleur (environ 1 à 3 semaines).
- l'élévation de la jambe pour les tendinites du genou ou du tendon d'Achille 10 à 15min plusieurs fois par jour**.
- la compression avec un bandage élastique associé au froid autour de l'articulation en cas de gonflement.

* "Glace – Repos – Elévation - Contention"
** pendant l'application du froid

La prise de médicaments pour soulager la douleur

La prise de médicaments pour soulager la douleurLesquels : on soulagera la douleur en premier lieu avec la prise de paracétamol (sans dépasser la doxe maximale de 4g/jour) le premier jour, associée à du repos et à l'application de glace.
"Si cela ne suffit pas, votre médecin pourra vous recommander la prise d'AINS*, comme l'ibuprofène, en phase aiguës. Ensuite, il peut être préconisé d'autres traitements comme des infiltrations de corticoïdes pour diminuer l'inflammation", explique le Dr Bacquaert.
Les contre-indications aux traitements sont individuelles et dépendent du passé médical de chacun (allergie…).
Sachez-le : "Pour les tendinites chroniques**, la prise en charge est différente, mais l'application du froid reste une base essentielle du traitement."

* Anti-inflammation non stéroïdien
** quand la tendinite s'installe dans le temps, on n'est plus dans l'inflammation directe, mais aussi dans des douleurs qui s'auto-entretiennent. Il faut à ce moment-là proposer des traitements complémentaires.

La kinésithérapie pour accélérer la cicatrisation

La kinésithérapie pour accélérer la cicatrisationPourquoi : "La rééducation avec des séances de kinésithérapie et d’électrothérapie* servent à favoriser la cicatrisation et la reprise de l'activité physique. La cryothérapie** peut aussi être proposée pour accélérer le processus de cicatrisation" explique le Dr Bacquaert.
La rééducation associe des massages*** 2 à 3 fois/semaine pour soulager la douleur et réparer le tendon, des étirements et des exercices musculaires pratiqués en cabinet et à faire chez soi pour remobiliser progressivement le tendon et réduire les récidives. Ces exercices sont souvent à pratiquer sur du long terme, environ 3 mois.

* L'électrothérapie consiste à utiliser des courants à diverses fréquences au contact de la peau pour aider les muscles du tendon à se réparer.
** La cryothérapie est un traitement par le froid de certaines douleurs (entorses, tendinites, claquages musculaires…). Le froid a pour effet de réduire le calibre des vaisseaux (vasoconstriction), de soulager la douleur et d'aider à résorber les hématomes.
*** des massages transverses profonds

Les ondes de choc extracorporelles

Les ondes de choc extracorporellesDe quoi s'agit-il : Il s'agit d'ondes électro-magnétique de haute pression qui sont transmises au tendon par l'intermédiaire d'une sonde en contact avec la peau. Près de 2000 ondes sont délivrées en 2 à 3 min sur les fibres tendineuses. L'objectif : créer des micro-lésions sur la partie abîmée du tendon pour stimuler la circulation sanguine de la zone, et entraîner une cicatrisation plus rapide. Cette technique nécessite de 5 à 10 séances.
Pour qui : "Ce traitement* est surtout indiqué pour les tendinites chroniques. Les résultats sont bons voir excellents selon les localisations et l’ancienneté de la tendinite en restaurant complètement le tendon", explique le Dr Bacquaert.
L'inconvénient : les séances peuvent être douloureuses.

* les séances ne sont pas remboursées par l'assurance maladie sauf intégration dans un forfait global kiné et physiothérapie.

Injections PRP, Acide hyaluronique, cryothérapie...

Injections PRP, Acide hyaluronique, cryothérapie...De quoi s'agit-il : Pratiquées sous contrôle échographique, ce sont des injections de plasma enrichi en plaquettes, extrait du sang prélevé sur le patient, centrifugé et réinjecté directement au niveau du tendon. 2 à 3 injections sont conseillées.
Quels résultats en attendre : Cette technique est encore très récente mais présente d'excellents résultats dans le processus de réparation et de cicatrisation des tendons lésés.
D'autres techniques :
- Les injections d'acide hyaluronique commencent à être testés avec succès dans le traitement des tendinites.
- La cryothérapie, proposée surtout aux sportifs de haut niveau, permet d'accélérer le processus de cicatrisation.
Et aussi : la chirurgie est proposée si les différents traitements médicaux n'ont pas suffi ou en cas de rupture du tendon.

Peut-on prévenir une tendinite ?

Peut-on prévenir une tendinite ?Il est recommandé :
- de bien s'échauffer avant la pratique sportive et de s'étirer après,
- de maîtriser les bons gestes techniques (postures, mouvements) et d'être bien équipé (chaussures de sport...),
- de faire des pauses et de varier les gestes,
- d'éviter de faire du sport dans des conditions inhabituelles (climat très chaud, trop froid...),
- et surtout de bien s'hydrater.
Pensez-y : "Faites vérifier vos état dentaire régulièrement car toute inflammation peut être source de tendinite. Attention également à la prise de médicaments comme certains antibiotiques ou statines*, qui peuvent également les provoquer", explique le Dr Bacquaert.

* médicaments utilisés pour faire baisser la cholestérolémie

> Comparez votre mutuelle et augmentez le nombre de séances en médecine douce !

Vidéo : L'astuce pour soulager une douleur

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.