Nouvelle mise en garde sur cette pâte à malaxer appelée "slime"

Publié le 14 Décembre 2018 par Claire Ménage, journaliste santé
A l’approche de Noël, les autorités de santé ont alerté une nouvelle fois, le 13 décembre 2018 que la pâte à malaxer pour les enfants "slime" est dangereuse pour la santé.
Publicité

© IstockLa Direction générale de la santé, la Direction de la concurrence (DGCCRF) et l'Agence de sécurité sanitaire (ANSES) ont décidé d’appeler à nouveau le 13 décembre 2018 "à rester vigilants" concernant les risques liés à la pâte à malaxer dite "slime" faite "maison" utilisée notamment par les enfants et les adolescents. Les autorités s’inquiètent surtout de la composition de la préparation de cette pâte qui nécessitent l’utilisation de produits détournés de leur usage. "Cette préparation maison repose sur un détournement d’usage de solutions de lavage des yeux ainsi que de produits chimiques tels que les produits détergents ou encore les colles", souligne l’ANSES.

La substance mise en cause ? Le bore (acide borique - composé de bore, d'hydrogène et d'oxygène - est une substance toxique pour la fertilité et le développement de l'embryon) qui avait fait l'objet d'une mise en garde en mai 2018 par l'ANSES. La quantité supérieure à la limite autorisée ayant été retrouvée dans près de 14 produits vendu dans des magasins sur 44. A la suite de ce rapport, tous les produits ont été retirés de la vente.

Publicité
Publicité

Publicité

Des lésions cutanées graves

Cette pâte peut être commercialisée sous plusieurs formes :

  • prête à l'emploi
  • de coffrets d'ingrédients à mélanger
  • fabriquée à la maison à l'aide de tutoriels sur internet

L’ANSES alerte sur le fait que "la manipulation de ces produits, de manière répétée et prolongée, peut être à l’origine de dermatites de contact sévères car ces produits peuvent contenir des conservateurs allergisants ou irritants". Les effets peuvent être très graves et provoquent des atteintes au niveau de la peau, des ongles, entrainant des brûlures, des rougeurs, de l’eczéma, des démangeaisons, saignements de nez, maux de tête etc. 87 cas de lésions ou d’irritations ont été recensés par l’ANSES entre le 1er janvier 2018 et le 15 mai 2018.

Publicité

Cette pâte avait connu son heure de gloire en 1984 avec le film "Ghostbusters" (SOS Fantômes), d'où est tiré son nom, dérivé d'un des fantômes du film, "Slimer". Elle est revenue sur le devant de la scène aux États-Unis dès novembre 2016 grâce à des vidéos postées sur Youtube par des pré-adolescents fiers de leur création.

Qu’est ce que l’acide borique exactement ?

Le guide de fabrication lui suggérait en effet d’utiliser du borax, également connu sous le nom de borate de sodium (ou acide borique) et vendu sous forme de poudre pour la lessive, par exemple.Selon l'Agence européenne des produits chimiques (ECHA) le borax peut endommager le fœtus, nuire à la fertilité et causer de graves irritations des yeux. Elle est considérée comme étant une substance toxique. Rebekha D’Stephano a décidé de poster son histoire sur Facebook avec un avertissement : elle souhaite que toutes les vidéos en ligne qui expliquent la fabrication de cette pâte fournissent des avertissements de santé. Elle souhaite également que les parents se méfient avant d’acheter ce genre de produits pour leurs enfants. Par précaution, il faut donc éviter d'utiliser cette pâte ou la réaliser en remplaçant l'acide borique par de la fécule de mais par exemple.

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X