Sommaire

Mal de tête brutal: gare à l’hémorragie cérébrale

mal tete hemorragieUn mal de tête brutal et inhabituellement fort ne doit pas être négligé. Il peut être le signe d’une grave hémorragie.

Où se situe l’hémorragie? Elle peut se situer dans le cerveau. Surtout si le mal de tête est associé à d'autres signes comme une faiblesse ou une disparition de la force musculaire de tout un côté du corps (bras, jambe et/ou face), des fourmillements ou perte de sensibilité d'un bras, d'une jambe et/ou de la face, ou encore d’un trouble soudain de la vision.

Que faire? Si vous observez ces symptômes, contactez immédiatement les secours (15 ou18).

Attention: Ne jamais donner à boire ou à manger avant l’arrivée des secours (risque de fausse route). Par ailleurs, si vous observez un des symptômes cités ci-dessus sans qu'il y ait le mal de tête, consultez un médecin. Il peut s'agir d'un AVC.

Le pouls qui s’accélère: attention!

pouls hemorragie'Une accélération du rythme cardiaque peut signer une hémorragie grave', prévient le Dr Philippe Leveau, urgentiste. Surtout quand elle s’associe à des sueurs, des vertiges et une pâleur. Dans ce cas, l’organisme est en état de choc (on parle de 'choc hypovolémique' (diminution du volume sanguin)).

Où se situe l’hémorragie? Elle peut provenir d’une plaie, d’un orifice naturel (bouche, oreille…) ou d’un organe (ex: rate, abdomen…). Elle peut être causée par un choc violent (chute, accident de la route...), un problème cardiovasculaire ou d’autres affections.

Que faire? Si vous observez ces symptômes, contactez les secours sans attendre (15 ou 18). Un choc hypovolémique peut être mortel. Si l’hémorragie est externe, réalisez une compression manuelle sur la plaie avec un linge propre ou mieux avec une paire de gants jetables. Comprimez avec les doigts ou la paume de la main (porter des gants ou mettre la main qui comprime dans un sac plastique réduit les risques infectieux). Il est conseillé d'allonger la victime.

Attention: Ne jamais donner à boire ou à manger avant l’arrivée des secours (au cas où il y ait une intervention chirurgicale ensuite).

Méfiez-vous d'un hématome!

hematome hemorragieCaractérisé par un amas de sang dans un tissu ou un organe, un hématome fait toujours suite à une hémorragie. Il peut être bénin comme lors d’un coup. 'Dans ce cas, de petits vaisseaux saignent sous la peau, ce qui crée l’hématome', explique le Dr Philippe Leveau, urgentiste. Ou se constituer au niveau cérébral suite à un violent choc à la tête par exemple.

Où se situe l’hémorragie? Elle peut se situer dans n’importe quel organe du corps (ex: le cerveau, on parle d’hématome intracrânien), mais aussi à l’intérieur d’un muscle. Par exemple 'suite à un claquage au sport, la rupture de fibres musculaires entraîne une hémorragie dans le muscle puis un hématome', indique notre interlocuteur.

Que faire? La plupart des hématomes se résorbent spontanément. Mais s’il est très volumineux, le sang doit être évacué par ponction ou incision chirurgicale. En cas de doute, consultez rapidement un médecin.

Attention : Ne pas masser un hématome ou appliquer de la chaleur dessus.

Nez qui saigne: traumatisme crânien?

saignement nez oreille bouche hemorragie cerebrale cerveauNez, bouche, oreilles. Quand un écoulement de sang se manifeste par les voies naturelles, on parle d'hémorragies extériorisées. 'L'écoulement imbibe un mouchoir en papier ou en tissu en quelques secondes et ne s’arrête pas spontanément', indique le Dr Gérald Kierzek, urgentiste à l'Hôtel-Dieu de Paris.

Où se situe l’hémorragie? 'Le nez qui saigne peut faire suite à un coup et il faut alors rechercher une fracture', précise le spécialiste. Par ailleurs, des saignements abondants de l'oreille ou du nez peuvent traduire un traumatisme crânien grave après un coup violent à la tête. Par la bouche, des crachats de sang importants peuvent suggérer une hémorragie pulmonaire ou 'au niveau d’une bronche (par exemple) s'ils se manifestent au cours d'efforts de toux' explique le Dr Philippe Leveau, urgentiste. 'On peut aussi voir des vomissements de sang suite à un ulcère à l'estomac qui saigne ou à la rupture de varices veineuses au niveau de l'oesophage', ajoute le Dr Leveau.

Que faire? Cela dépend de afflux de sang et des circonstances. 'Se comprimer une narine qui saigne pendant 10 minutes peut suffire à stopper une hémorragie', explique le Dr Leveau. Face à un saignement plus abondant, continu, contactez les secours (15 ou 18). Si le saignement de nez est associé à la prise de médicaments favorisant les saignements (anticoagulants, aspirine,…) ou d’antécédents médicaux (hypertension artérielle, maladie du sang…), il convient de consulter car il nécessite des examens ou traitements.

Attention: Ne jamais donner à boire ou à manger avant l’arrivée des secours (risque de fausse route).

Pâleur intense: attention au choc hémorragique!

paleur choc hemorragiqueUne pâleur intense peut être un signe d’hémorragie. D’autant plus si elle s'associe à une sensation de vertiges, des sueurs froides, des étourdissements et/ou une accélération du pouls. Ces symptômes sont caractéristiques du choc hémorragique c'est-à-dire d’une perte abondante et continue de sang qui met l’organisme en grave détresse, pouvant être mortelle.

Où se situe l’hémorragie? Elle peut provenir d’une plaie, d’un orifice naturel (bouche, nez, anus…) ou d’un organe (estomac…). Elle peut être visible ou pas.

Que faire? Si vous observez ces symptômes, contactez les secours sans attendre (15 ou 18). Si l’hémorragie est externe, réalisez une compression manuelle locale en appuyant sur la plaie avec un linge propre ou des gants jetables. Comprimez avec les doigts ou la paume de la main (l'idéal étant de porter des gants ou de mettre la main qui comprime dans un sac plastique pour réduire les risques infectieux). Allonger la victime pour limiter les conséquences de l'hémorragie.

Attention: Ne jamais donner à boire ou à manger à la victime avant l’arrivée des secours (au cas où il y ait une intervention chirurgicale ensuite).

Une tâche rouge dans l’oeil, c’est grave?

tache rouge oeil hemorragieSi vous observez une petite tâche rouge dans le blanc de l’oeil, c’est une hémorragie.

Où se situe l’hémorragie? Au niveau de la conjonctive de l’oeil (membrane qui tapisse l’intérieur des paupières et entoure le blanc de l’oeil).

Que faire? Dans la majorité des cas, une hémorragie de la conjonctive est bénigne et traduit une simple fragilité des vaisseaux sanguins. L’oeil est indolore et la vision n’est pas altérée. Cependant, si l’hémorragie se répète régulièrement, mieux vaut en parler à un médecin. Si elle s’associe à une baisse de la vision, à des douleurs au niveau de l’oeil ou si elle fait suite à un traumatisme (choc violent…), consultez immédiatement un ophtalmologiste.

Douleurs dans l’abdomen: c’est peut-être une hémorragie!

douleur abdomen hemorragieUne douleur dans le ventre peut être le signe d’une hémorragie interne ou d'une maladie pouvant conduire à une hémorragie (ex: grossesse extra-utérine, rupture de la rate).

Où se situe l’hémorragie? L’hémorragie se situe dans l’abdomen et n’est donc pas visible de l’extérieure. Seuls des examens (échographie, scanner…) pourront la mettre en évidence.

Que faire? Une douleur abdominale peut être bénigne comme elle peut être le signe d'une maladie plus importante. En cas de douleurs violentes associées ou non à des gonflements et/ou à une sensation de malaise, ou à fortiori après un choc, contactez immédiatement les secours (15 ou 18).

Attention: Ne jamais donner à boire ou à manger à la victime avant l’arrivée des secours (au cas où il y ait une intervention chirurgicale ensuite).

Sensation de soif abondante: vite les secours!

sensation soif hemorragieUne grande sensation de soif peut être un signe d’hémorragie. Pourquoi? 'Parce que quand on perd du liquide -du sang-, l’organisme cherche à compenser le volume en déclenchant une sensation de soif importante', répond le Dr Gérald Kierzek, urgentiste. Ce symptôme se manifeste en cas d’hémorragie abondante. Il est alors souvent associé à des vertiges, étourdissements, pâleur ou encore à une fatigue.

Où se situe l’hémorragie? Elle peut provenir d’une plaie, d’un orifice naturel (bouche, anus…) ou d’un organe (estomac, foie, rate…). Elle peut être visible ou pas.

Que faire? Si vous observez ces symptômes, contactez les secours sans attendre (15 ou 18). Si l’hémorragie est externe, réalisez une compression manuelle locale en appuyant sur la plaie avec un linge propre ou des gants jetables. Comprimez avec les doigts ou la paume de la main (l'idéal étant de porter des gants ou de mettre la main qui comprime dans un sac plastique pour réduire les risques infectieux). Allonger la victime pour limiter les conséquences de l'hémorragie.

Attention: Ne jamais donner à boire ou à manger à la victime avant l’arrivée des secours (au cas où il y ait une intervention chirurgicale ensuite).

Du sang dans les selles: des risques d’hémorragie digestive

hemorragie digestive sang selleLa présence de sang dans les selles est un signe d'alerte de l'hémorragie. 'Elle peut être dûe à des hémorroïdes (cas le plus fréquent) mais ne doit pas faire négliger d’autres maladies (hémorragie du tube digestif, cancer…)' prévient le Dr Gérald Kierzek, urgentiste.

Où se situe l’hémorragie? Au niveau du tube digestif. Si les selles sont noirâtres, il s’agit d’une hémorragie 'haute' c'est-à-dire touchant l’oesophage, l’estomac ou le duodénum. Quand les selles sont rouges vives, l’hémorragie est le plus souvent 'basse' donc localisée par exemple au niveau du côlon, du rectum ou de l’anus.

Que faire? Face à un saignement abondant dans les selles, il faut consulter un médecin en urgence ou s’il est impossible de se déplacer contactez les secours (15 ou 18) sans attendre. Ne pas donner à boire ou à manger à la victime avant l’arrivée des secours (au cas où il y ait une intervention chirurgicale ensuite).

A noter: Une hémorragie digestive peut aussi se traduire par des vomissements de sang.

Hémorragie artérielle ou veineuse?

hemorragie artere veineUne hémorragie artérielle n'a pas les mêmes symptômes qu'une hémorragie veineuse. Comment les différencier?

- Hémorragie artérielle: 'Elle se caractérise par un débit de sang plus important (la pression étant plus élevée dans les artères que dans les veines). Lorsqu'elle est externe, on constate un saignement par jets intermittents qui correspondent à chaque battement du coeur', explique le Dr Philippe Leveau, urgentiste.

- Hémorragie veineuse: 'Le débit est plus faible et quand elle est externe, le saignement est continu, plus ou moins important en fonction de la grosseur de la veine sectionnée', poursuit notre interlocuteur.

Que faire? 'Dans les deux cas, il peut s’agir d’une urgence: il faut arrêter le saignement avant que la perte de sang n’ait trop de conséquence', prévient le Dr Gérald Kierzek, urgentiste. Pour mémoire, un adulte ne dispose que de 5 litres de sang. Face à une perte abondante et continue de sang, contactez les secours sans attendre (15 ou 18).

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.