Groupe sanguin : comment il peut affecter votre santé

Une récente étude a montré la possible influence du groupe sanguin sur le risque de contracter le Covid-19. Mais qu’en est-il des autres maladies ? Diabète, cancer, AVC… La composition de notre sang pourrait nous protéger contre certaines pathologies, et nous prédisposer à d’autres.
Sommaire

© Adobe Stock

Le tissu sanguin possède la même composition chez tous les individus. Là où des différences apparaissent, c’est au niveau des molécules et des antigènes que contient notre sang. Ces éléments peuvent varier d’une personne à l’autre. Pour pouvoir réaliser des transfusions en toute sécurité, le sang a donc été classifié en plusieurs grands groupes, fondés sur les systèmes ABO et Rhésus.

Le premier a permis de définir “quatre groupes sanguins, selon la présence ou non de deux antigènes, A et B, à la surface des globules rouges”, indique l’établissement français du sang.

  • Groupe A : le sujet possède l’antigène A et des anticorps anti-B.
  • Groupe B : le sujet possède l’antigène B et des anticorps anti-A.
  • Groupe AB : le sujet possède les antigènes A et B, mais aucun anticorps anti-A ou anti-B.
  • Groupe O : le sujet n’a pas d’antigène A ou B, mais il possède des anticorps anti-A et anti-B.

“Le système Rhésus (ou RHD) détermine quant à lui, selon la présence ou l’absence de l’antigène D sur les globules rouges, si un individu est Rhésus positif (+) ou négatif (-)”, ajoute l’EFS.

Pour être un succès, les transfusions doivent obligatoirement être réalisées entre un donneur et un receveur compatibles. Si des anticorps anti-A viennent se fixer sur des antigènes A, par exemple, les cellules peuvent s’agglutiner, voire se détruire. Idem avec le groupe B. Peuvent s’ensuivre des réactions cliniques dramatiques.

Maladies cardiaques : le groupe O moins à risque

L’intérêt des groupes sanguins ne se limite pas, toutefois, aux seules transfusions sanguines. Ils auraient également un impact direct sur notre santé. De récentes théories laissent entendre que la composition de notre sang pourrait nous protéger contre certaines maladies, et nous prédisposer à d’autres.

Une étude chinoise, pré-publiée le 27 mars, a notamment suggéré que les personnes du groupe A seraient plus vulnérables face au Covid-19. Mais qu’en est-il des autres maladies ?

Le diabète, plus fréquent chez les groupes A et B

De précédents travaux ont montré une plus grande occurrence du diabète de type 2 chez les personnes de groupes sanguins A et B. À l’heure actuelle, les chercheurs ne savent pas encore pourquoi.

Ces groupes ne semblent pas non plus avantagés en matière de santé vasculaire. En effet, la thromboembolie veineuse semble plus fréquente chez les individus du groupe A, B et AB. Celle-ci correspond à la coagulation dans une veine profonde - comme celles des jambes. Ces caillots migrent parfois jusqu’aux poumons : on parle alors d’embolie pulmonaire.

Bonne nouvelle, en revanche, pour les personnes du groupe O. Ces derniers seraient en effet moins à risque de développer une maladie coronarienne. Cela pourrait être dû au fait que les autres groupes sont plus enclins à avoir un taux de cholestérol élevé, ou des quantités plus élevées d'une protéine liée à la coagulation.

Quant au risque d’accident vasculaire cérébral, il est plus important pour le groupe sanguin AB. L’une des hypothèses avancées par les médecins est que ce type de sang est plus susceptible de coaguler que les autres.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

mots-clés : Diabète, Cancer