Pour réduire les risques de cancer, mangez du brocoli !

Publié le 17 Mai 2019 par Emmanuelle Jung, journaliste santé
Nos assiettes auraient plus de pouvoir qu’on imagine. Et pour cause, selon des scientifiques, le brocoli réduit les risques de plusieurs cancers, en ralentissant la prolifération des cellules.
Publicité

Pour réduire les risques de cancer, mangez du brocoli !© Istock

Certains légumes, comme le brocoli, s’avèrent anticancers. Aujourd’hui, une nouvelle étude dirigée par des chercheurs de la Harvard Medical School, suggère qu’un composé trouvé dans ce chou serait à l’origine de ce bienfait. Il serait capable de prévenir certains cancers, mais aussi de servir de traitement. « Nous avons identifié l’indole-3-carbinol, un composé présent dans les légumes crucifères, inhibiteur naturel. Cette protéine déclenche la réactivation du PTEN, favorable à la suppression des tumeurs, partagent les auteurs. La protéine PTEN est un suppresseur de tumeur. En activité, elle diminue les cellules cancéreuses. La réactivation d’une telle protéine pourrait constituer un traitement efficace contre le cancer ».

Publicité
Publicité

Un suppresseur de cancer activé grâce au brocoli

Les chercheurs ont mené leur étude sur des souris. « L’activation de PTEN chez la souris entraîne un état métabolique suppresseur de tumeur et une extension de la durée de vie », précisent-ils. Si ce suppresseur de cancer s’avère efficace chez les rongeurs, PTEN pourrait aussi offrir d’importantes opportunités thérapeutiques pour la santé humaine. De nombreux cancers humains présentent de faible taux de PTEN. En effet, lorsque ces derniers sont inactifs, les cellules sont plus susceptibles des devenir cancéreuses. Dans le cas contraire, ils limitent la capacité des cancers à se former. Les chercheurs ont ainsi voulu savoir s’il existait un moyen de rétablir la fonction protectrice de cette protéine. C’est là qu’ils découvrent l’indole-3-carbinol, présent dans le brocoli mais aussi dans le chou-fleur, le chou vert et le chou de Bruxelles. « Nous avons découvert que cette protéine réactive la fonction de PTEN », concluent-ils.

Le brocoli freine la propagation des métastases

Une théorie qui vient étayer celle du Dr Michael Greger, un médecin américain, reconnu pour ses travaux dans le domaine de l’alimentation. « Bien plus que certains traitements, les aliments peuvent renverser le cours des maladies », a-t-il partagé au sein de son livre (Comment ne pas mourir, éd. Belfond). Il semblerait que les chercheurs d’Harvard ne soient pas les seuls à considérer le brocoli comme anticancer. Ce légume crucifère avait déjà fait l’objet d’études. Le Dr Greger s’est intéressé aux vertus du brocoli pour lutter contre le cancer du poumon. « Des fumeurs longue durée ont été invités à consommer 25 fois plus de brocolis que la moyenne. Autrement dit, une portion par jour. Il s’est avéré que le matériel génétique des mangeurs de brocolis a montré une dégradation significativement moins importante ». En effet, les composés de ce légume empêcheraient la propagation de métastases. Néanmoins, ne vous méprenez pas. « N’allez pas imaginer que manger des brocolis avant de fumer éliminera totalement les effets cancérigènes. Mais tandis que vous essayerez d’arrêter la cigarette, des légumes, tels que le brocoli, pourront vous aider à prévenir l’aggravation de votre état de santé », poursuit le spécialiste.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X