Chimiothérapie et risque d’anémie

Avec la radiothérapie et la chirurgie, la chimiothérapie est l’un des trois principaux traitements du cancer. Elle repose sur l’administration, par voie intraveineuse ou orale, de médicaments qui détruisent les cellules cancéreuses et réduisent la taille de la tumeur. L’action de ces médicaments est très puissante et entraîne plusieurs effets indésirables: fatigue, troubles digestifs, chute des cheveux, douleurs musculaires et articulaires, paresthésies, affections de la peau, ongles cassants… La chimiothérapie augmente aussi le risque de baisse du nombre des globules rouges, des globules blancs et des plaquettes.

Des analyses sanguines pour contrôler l’anémie

L’anémie est fréquente au cours d’une chimiothérapie car les médicaments utilisés perturbent le fonctionnement de la moelle osseuse, chargée de fabriquer les cellules sanguines. Elle se produit généralement au début du traitement, dans les trois premières semaines. Un bilan sanguin doit être réalisé entre chaque séance pour mesurer le nombre de globules rouges dans le sang. Si l’anémie est sévère, la séance est reportée et une transfusion peut être indiquée.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.