Cette rougeur sur le pénis qui peut être un cancer

Neil Walker, un Britannique de 54 ans, raconte dans le Dailymail comment une simple rougeur sur le pénis s'est avérée être un cancer alors que son médecin traitant lui avait dit que ce n'était rien. 

Publicité

© IstockLorsque Neil Walker, 54 ans, a consulté son médecin, pour une tache étrange sur le pénis, ce dernier lui a dit que ça n'était pas grave. Malheureusement, il s'agissait d'un cancer du pénis qui lui a valu l'amputation du pénis entier. Le patient a décidé de raconter son histoire dans le journal anglais Dailymail afin d'avertir les hommes de ne pas laisser le moindre symptôme étrange et persistant et se faire dépister. Neil Walker, père de deux enfants raconte avoir découvert une sorte de rougeur au niveau du gland de son pénis. "Je me suis rendu chez mon médecin généraliste qui m'a donné une crème avec des stéroïdes en me disant que je ne devait pas m'inquiéter", raconte-t-il au média Outre-atlantique.

Publicité
Publicité

4 septicémies presque mortelles

Un mois plus tard, la rougeur étant de nouveau apparue, Neil Walker décide d'aller consulter à l'hôpital. En septembre 2014, il est alors diagnostiqué d'un cancer du pénis. 3 mois plus tard, le patient doit subir une première intervention chirurgicale pour se faire amputer le bout du pénis, reconstitué ensuite par les chirurgiens à partir de morceaux de peau extraits de sa jambe.

Malheureusement cela ne suffit pas. Les cellules cancéreuses étant entrées dans son système lymphatique au niveau de l'aine, les médecins pratiquent une nouvelle intervention pour les retirer. En un an, Neil Walker a dû combattre 4 septicémies qui le poussent à se battre pour sa vie continuellement. Alors qu'il pensait enfin en avoir terminé, en août 2017, le patient constate que la rougeur est de retour et que la maladie aussi. Après de nombreuses complications à cause de la formations de caillots sanguins notamment, Neil Walker a finalement dû se faire entièrement amputer le pénis et explique dans le Dailymail, qu'il parvient aujourd’hui à uriner grâce à un orifice crée par les chirurgiens derrière ses testicules.

Aujourd'hui cet ancien pompier va mieux et souhaite parler de son cas dans les médias afin d'avertir les autres hommes qu'il ne faut pas laisser traîner le moindre symptôme inhabituel et persistant.

Cancer du pénis : comment le reconnaître

Dans la plupart des cas, le cancer du pénis se déclare par une masse, petite au début qui apparaît au niveau du prépuce. Cette masse est parfois accompagnée d'une rougeur comme dans le cas de ce Britannique, elle peut démanger et être douloureuse. Le pénis a tendance à gonfler et certains hommes se plaignent d’une sensation de brûlure sous le prépuce qui ne se rétracte plus : on parle alors de phimosis.Cette tumeur maligne se caractérise aussi par un changement de couleur. La zone où siège la tumeur devient brune, légèrement bleue ou rouge selon les cas. Ce changement de couleur n’est parfois visible que lorsque le prépuce se rétracte.

La rédaction vous recommande sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X