Elle développe un cancer à force de se ronger les ongles et se fait amputer du doigt

Publié le 10 Septembre 2018 par Bénédicte Demmer, journaliste santé
Courtney Whithorn, une jeune anglaise a dû se faire amputer du pouce après avoir développé une forme rare de cancer de la peau qui serait causé, selon son médecin, par le fait qu'elle s'est rongé complètement l'ongle. 
Publicité

Arrêter de se ronger les ongles : plus facile à dire qu'à faire puisque dans la plupart du temps il s'agit d'une réaction nerveuse. Pourtant le risque n'est pas seulement, esthétique. Le Dailymail révèle le cas d'une jeune femme de 20 ans qui a développé une forme rare de cancer de la peau à force d'avoir rongé ses ongles au point de devoir se faire amputer du pouce.

Son pouce a commencé à noircir

Courtney Whithorn, la jeune anglaise qui réside désormais à Brisbane (Australie) a développé la mauvaise habitude de se ronger les ongles depuis toute petite. Mais, c'est pendant sa scolarité au lycée que tout a empiré. Courtney Whithorn explique avoir été victime de harcèlement par d'autres élèves de son école."Me ronger les ongles est devenu un mécanisme de défense pour moi", explique-t-elle dans une interview pour le journal britannique. Un geste mécanique et nerveux qui devient un besoin viscéral au point que l'ongle de son pouce disparaît complètement et la peau autour commence à se fripper. "A force de le faire je ne m'en rendais même plus compte. J'ai constaté qu'il y avait un problème lorsque j'ai vu tout le sang séché autour de mon doigt ", ajoute-t-elle.

Publicité

Pas complètement hors de danger après l'amputation ?

La jeune fille décide alors d'arrêter complètement de se ronger les ongles en 2014. L'ongle repousse difficilement, de façon difforme et devient de plus en plus noir. Courtney Whithorn avoue que l'aspect de son doigt lui a causé beaucoup d'angoisse, mais qu'elle à malgré tout caché son doigt sans jamais rien révéler, ni à sa famille, ni ses amis pendant 4 ans juste parce qu'elle en avait honte. En 2018, elle se décide finalement à consulter un médecin qui lui a diagnostiqué en juillet dernier un mélanome-lentigineux, une forme rare de cancer de la peau. Bien que pour lui, le traumatisme causé à son doigt à force de se ronger les ongles est à l'origine de l'apparition de ce cancer, beaucoup d'autres pécialistes ont réagi à cette déclaration et s'y opposent. "Oui les traumatismes physiques ont déjà été associé dans certaines études à des formes de cancer de la peau. Mais il est très peu probable que le simple fait de se ronger les ongles puisse en faire partie", a déclaré le Dr Nis Sheth, dermatologiste consultant et porte-parole de la British Skin Foundation au Dailymail.

Publicité

La jeune femme a dû subir trois interventions chirurgicales afin de faire retirer la tache noire, mais sans succès. Les cellules cancéreuses s'étant propagées aux alentours de la zone, l'amputation du doigt s'est avérée être la solution radicale pour la sauver. Malheureusement encore aujourd'hui la jeune anglaise n'est pas sûre d'être complètement hors de danger et attends encore les résultats.

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X