Caillots sanguins dans l’urine et infection urinaire

Une urine qui vire à l’orange, au rouge ou au brun n’est heureusement pas toujours synonyme de cancer de la vessie. Il s’agit souvent d’un signe d’infection urinaire comme la cystite (inflammation de la vessie) qui gagne parfois les reins (pyélonéphrite). Les hématuries s’accompagnent de fièvre et de fatigue. Si une bactérie responsable de l’infection est détectée dans l’urine, le traitement repose sur les antibiotiques.

Sang dans les urines et calculs rénaux

Les calculs rénaux ou lithiases sont de petites pierres constituées de minéraux et d’autres substances qui se forment au niveau des reins. Ces pierres, dont la taille varie d’une personne à l’autre, peuvent quitter le rein et rejoindre la vessie. Elles se heurtent à la paroi vésicale et entraînent de petits saignements. Des caillots sanguins se forment et sont éliminés par l’urine.

Sang dans les urines et prostate

Située sous la vessie, la prostate est une petite glande de l’appareil génital masculin qui sécrète du liquide séminal, un des constituants du sperme. Il arrive parfois que le volume de cette glande augmente. Ce changement peut résulter d’une prostatite (inflammation), d’un adénome (hypertrophie bénigne de la prostate) ou d’un cancer de la prostate. Quelle que soit la pathologie, les tissus de la prostate peuvent se déchirer et saigner. Ce sont ces déchirures qui sont à l’origine des saignements.

> Un expert santé à votre écoute !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.