Cerveau : le regime mediterraneen vert ralentirait l-atrophie cerebrale

L'atrophie cérébrale est lié au vieillissement et correspond à une diminution de la taille du cerveau. Elle implique une perte de la masse cérébrale et donc des troubles neurologiques. L'atrophie peut aussi être associée à la maladie d'Alzheimer : elle concerne alors les zones jouant un rôle dans la mémoire.

L'atrophie cérébelleuse qui touche le cervelet peut aussi être favorisée par une consommation chronique et excessive d'alcool ou être d'origine héréditaire

Des chercheurs israéliens ont découvert que l'atrophie cérébrale liée à l'âge pourrait bien être ralentie grâce au "régime méditerranéen vert" riche en polyphénols. Il s'agit d'un type de micronutriment naturellement présent dans certains aliments. Limiter les viandes transformées serait aussi une façon de prévenir l'atrophie selon l'étude israélienne parue au sein de l'American Journal of Clinical Nutrition.

Cerveau : les aliments riches en polyphénols réduisent l'inflammation

L'essai a été dirigé par des expert du cerveau, à savoir le professeur Iris Shai et le Dr Alon Kaplan de l'Université Ben Gourion du Néguev. Les recherches ont été menées sur 284 participants âgés de 31 à 82 ans qui ont ensuite été répartis en trois groupes : le premier a été soumis à un régime sain, l'autre à un régime méditerranéen et le troisième, à ce que les chercheurs appellent le "régime méditerranéen vert". 

Les deux groupes ayant suivi le régime méditerranéen ont également été invités à consommer des noix, ainsi que trois à quatre tasses de thé vert par jour. Tous les participants ont passé une IRM cérébrale complète avant et après l'étude. 

Les chercheurs ont découvert une diminution significative des lésions cérébrales liées à l'âge chez ceux qui adhéraient aux deux formes de régime méditerranéen, avec un ralentissement plus important des dommages observés dans le groupe soumis au "régime vert". Ce dernier consiste simplement à améliorer le régime méditerranéen traditionnel en amplifiant la teneur en polyphénols et en réduisant la viande.

L'amélioration a été flagrante chez les participants de plus de 50 ans, un groupe d'âge particulièrement sujet à l'atrophie cérébrale. Les participants qui ont suivi ces deux régimes ont également présenté une amélioration de la sensibilité à l'insuline, aussi propice aux ralentissement des dommages sur l'activité cérébrale.

"L'association bénéfique entre le régime méditerranéen vert et la neurodégénérescence liée à l'âge pourrait s'expliquer en partie par l'abondance de polyphénols dans les sources alimentaires à base de plantes qui contiennent des métabolites antioxydants et anti-inflammatoires", a commenté l'un des chercheurs.

Ces micronutriments ont le pouvoir de réduire l'inflammation dans le cerveau tout en augmentant la connectivité cérébrale. "Nos résultats pourraient suggérer une voie simple, sûre et prometteuse pour ralentir la neurodégénérescence liée à l'âge en adhérant à un régime méditerranéen vert", ajoutent les scientifiques. On passe en revue les aliments indiqués dans le cadre de ce régime. 

Les noix

1/6
Cerveau : le régime méditerranéen vert ralentirait l'atrophie cérébrale  

Les lentilles d'eau

2/6
Cerveau : le régime méditerranéen vert ralentirait l'atrophie cérébrale  

Le thé vert

3/6
Cerveau : le régime méditerranéen vert ralentirait l'atrophie cérébrale  

Les fruits et légumes frais

4/6
Cerveau : le régime méditerranéen vert ralentirait l'atrophie cérébrale  

> Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >

Sources

https://academic.oup.com/ajcn/advance-article/doi/10.1093/ajcn/nqac001/6503596?login=true 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.