Poissons : la liste de ceux que vous ne devriez plus acheter !

Contrairement aux idées reçues, le poisson ne devrait pas être consommé sans modération et il n'est pas toujours bon pour la santé ! Mercure, Listeria, ver solitaire et même méningite… Les activités humaines et la pollution ont contaminé certaines espèces, les rendant dangereuses pour notre santé. On fait le point avec Alexandra Retion, diététicienne-nutritionniste. Tour d’horizon des poissons dont il faut se méfier.

Les poissons les plus dangereux dans votre assiette© Istock

Sources de protéines et de minéraux, le poisson est bon pour la santé, entend-on très souvent. Et pour cause, les espèces grasses comme le saumon, le maquereau, la sardine ou encore le hareng apportent de précieux oméga 3, indispensables au cerveau et à notre système cardiovasculaire. Pourtant, les dernières recommandations des professionnels de la santé nous incitent à nous méfier des poissons. Certains pourraient nous mettre en danger...

Poisson : pas plus de 2 fois par semaine !

L’Ansm (Agence nationale de sécurité sanitaire et de l’alimentation) recommande de limiter sa consommation de poisson à deux fois par semaine. La raison ? L’aggravation de la pollution des eaux de mer et des rivières par des produits toxiques, allant des hydrocarbures aux métaux lourds. Les poissons sont donc de plus en plus susceptibles de contenir des perturbateurs endocriniens ou du mercure.

"Cet élément chimique constitue un réel danger pour les humains s’il est ingéré en trop grande quantité, nous confirme Alexandra Retion, diététicienne-nutritionniste. C’est pourquoi je recommande à mes patients de limiter leur consommation de poisson à deux repas par semaine (dont une fois une poisson gras). On pouvait en manger davantage auparavant, mais aujourd’hui, la pollution nous oblige à réduire".

C'est pourquoi l’Anses préconise de varier les espèces, en incluant un poisson gras par semaine, afin de ne pas s’exposer toujours aux toxines. En outre, le mercure n’est pas le seul à menacer les mangeurs de poisson ! La diététicienne évoque également le risque de contamination à Listeria, cette bactérie responsables de nombreux rappels d’aliments chaque mois en France, et au ver solitaire.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s): Merci à Alexandra Retion, diététicienne nutritionniste, auteure de Qu’est ce qu’on mange, éd. First
Consommation de poissons et exposition au méthylmercure, Manger du poisson : pourquoi ? comment ?, Ansm, 27 février 2019
Les aliments frits, dangereux pour le coeur, Fédération Française de Cardiologie
Qu’est-ce que la listériose ?, Ministère de la Santé, 19 avril 2019
Maîtrise du risque listeria monocytogenes dans le saumon fumé, CRIIA
Mercure et santé, OMS, 31 mars 2017