8 signes qui prouvent que vous ne buvez pas assez d-eau !

Ne pas boire suffisamment d'eau, au quotidien, vous expose à un risque de déshydratation. Et tout particulièrement en été, lorsque le mercure grimpe ! Selon le site de l'Assurance maladie, ce problème de santé survient "lorsque des pertes excessives d'eau ne sont pas compensées".

La déshydratation : un manque d'eau et de sels minéraux

La déshydratation correspond donc à "un manque d'eau et de sels minéraux dans le corps". Or, ces derniers sont essentiels au bon fonctionnement de notre organisme, qui est constitué à 60 % d'eau, en moyenne. Ce chiffre varie néanmoins en fonction de l'âge et de la corpulence d'un individu.

Ainsi, plus une personne est maigre, plus la proportion d'eau dans son organisme est importante. À l'inverse, la teneur en eau du corps humain tend à diminuer avec l'âge, au profit du tissu graisseux. 

Les pertes d'eau doivent être compensées par la boisson

En outre, le corps perd quotidiennement de l'eau par le biais de l'urine, la transpiration et la respiration. Et comme il ne peut pas en stocker pour avoir des réserves d'avance, il est indispensable de compenser ces pertes, essentiellement en buvant de l'eau - mais aussi en consommant des aliments riches en eau

Les causes possibles de la déshydratation 

S'il est normal de perdre de l'eau, certains facteurs peuvent entraîner une perte excessive, qui n'est pas toujours compensée par la boisson, et cela peut entraîner une déshydratation. À savoir : 

  • la diarrhée, les vomissements ; 
  • certaines maladies chroniques, comme le diabète ; 
  • la prise de médicaments diurétiques ou laxatifs ; 
  • la consommation excessive d'alcool ; 
  • une transpiration trop importante (canicule, effort physique, fièvre...) ; 
  • un apport en eau et en sels minéraux insuffisant, par rapport aux pertes hydriques. 

Lorsque votre corps commence à être déshydraté, plusieurs signes peuvent vous alerter : soif, sécheresse des lèvres, fatigue, somnolence, perte de force, perte de poids et d'appétit. Lorsque que vous ne buvez vraiment pas assez au quotidien, ou que la déshydratation devient sévère, d'autres symptômes peuvent survenir. Nous les détaillons dans ce diaporama. Consultez-le en cliquant sur l'image en haut de l'article. 

Que faire en cas de déshydratation ?

Si un adulte présente les signes d’une déshydratation modérée, précédemment cités, Ameli.fr recommande de l’allonger et de la dévêtir. Puis, rafraîchissez-la à l’aide de linges humides, éventez-la et faites-la boire régulièrement : de l’eau sucrée, du bouillon ou encore du lait, afin de compenser les pertes en sucre et en sels minéraux.

En cas de déshydratation grave, contactez les secours en composant le 15 ou le 112, détaillez l’état de santé du malade et suivez les recommandations du médecin régulateur au bout du fil. Notez enfin que le meilleur remède contre la déshydratation reste la prévention. Pensez à boire régulièrement de l’eau, par petites gorgées, sans attendre d’avoir soif pour vous hydrater.

En recherche d'emploi, Retraité ou Actif ? Envie de se reconvertir et de lancer son projet ? Découvrez la formation à 0€ pour y parvenir en cliquant ici >

Sources

Merci aux différents pharmaciens interrogés par Orlane Durimel, dans le Val d'Oise. 

Déshydratation, Ameli.fr, 14 novembre 2019. 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.