Froid : 4 erreurs à éviter pour avoir bien chaud

Hypothermie, gelure et parfois amputation... Le froid provoque des complications qu'on ne voit pas toujours venir à cause de l'engourdissement du corps. Afin d'éviter tout risque, un communiqué de Santé Publique France rappelle les pires erreurs à ne pas commettre pour avoir bien chaud et ne pas refroidir son organisme encore plus.
Adobe Stock

Les températures chutent, l'hiver refait son apparition et s'intenfie et avec son lot de nez, mains et pieds gelés. Mais les frissons ne sont pas la seule chose à redouter lorsque le froid sévit : "hypothermie, gelures pouvant conduire à l'amputation, aggravation d'éventuels risques cardio-vasculaires.... des gestes simples permettent d'éviter les risques" met en garde un communiqué de Santé publique France mettant en garde contre les erreurs à éviter pour refroidir encore plus son organisme :

- Augmenter son effort physique : lorsque le froid saisit et que la température du corps chute, ce dernier fournit déjà un effort supplémentaire pour se maintenir à une température convenable, augmentant encore plus le rythme cardiaque. Pour les personnes à risques Santé publique France, recommande donc de limiter au maximum les efforts pyisique pour ne pas mettre leur coeur à rude épreuve.

- Boire de l'alcool : pour ceux qui pensaient se réchauffer avec un petit remontant : mauvaise idée ! Une étude menée par l'université de Rochester aux Etats-Unis a montré que si l'alcool donne l'impression de se réchauffer, en réalité il fait remonter le sang à la surface de la peau et refroidit la température de l'organisme encore plus vite. Du coup, le corps est comme endormit et on ne se rend pas compte des signes d'un refroidissmement brutal.

-Trop augmenter son chauffage d'intérieur : les températures tombent vous êtes forcément tenté d'augmenter le chauffage. Non seulement cela risque d'être corsé pour vos économies, mais cela augmente aussi les risques d'émanation de monoxyde de carbone. Ce gaz toxique explique un communiqué du Ministère de la santé "provoque l'intoxication en se fiant sur les globules rouges (via la respiration et les poumons) et en empêchant ces globules de véhiculer correctement l'oxygène dans l'organisme.", si on n'aère pas assez sa maison ou que les installations ne sont pas correctement entrenues. Maux de tête, nausées et vomissment sont des symptômes qui doivent alerter en cas de doute appelé le 15 ou le 112.

- Oublier les gants et les écharpes : même si le manteau est la pièce maîtresse de la garde robe d'hiver, il ne faut pas pour autant négliger le port de gants, de bonnets ou d'écharpe car le plus important, rappelle, le site de Santé publique France est de "couvrir ses extrémités et de se couvrir le nez et la bouche pour respirer moins d'air froid" afin de maintenir la température de son corps à la normale.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : Pourquoi vous avez souvent froid

Source(s):

Grand froid : les précautions à prendre, Santé publique France, 8 novembre 2016

INPES, Intoxication au monoxyde de carbone, 13 janvier 2017

La rédaction vous recommande sur Amazon :