6 produits de beaute qui peuvent contenir de l-aluminium

Si l’on peut facilement ingérer de l’aluminium en consommant certains aliments, on est aussi régulièrement exposé à ce métal par le biais des cosmétiques que nous utilisons. En effet, certains produits de notre salle de bain en contiennent et il peut alors pénétrer dans l’organisme en passant la barrière cutanée. Mieux vaut donc scruter la liste des ingrédients avant de les utiliser. Dans ce diaporama, on vous liste les produits d’hygiène les plus susceptibles d’en renfermer.

Cancer du sein : les sels d'aluminium augmenteraient bien les risques

Le sel d'aluminium est soupçonné d’être cancérigène depuis plusieurs années, et notamment d’augmenter les risques d’avoir une tumeur mammaire. Des chercheurs du Centre d’onco-hématologie d’Hirslanden Clinique des Grangettes à Genève et de l'Université d’Oxford ont travaillé conjointement pour confirmer ou non cette hypothèse. 

Pour cela, ils ont mené deux nouvelles études in vitro. Les résultats ont révélé que les sels d’aluminium sont rapidement intégrés aux cellules mammaires. Le produit montre la capacité de modifier la structure des chromosomes ainsi que leur nombre dans les 24 heures. Selon l’article paru dans la revue spécialisée International Journal of Molecular Sciences, les sels d’aluminium conduisent les cellules du sein à devenir cancéreuses à cause de la déstabilisation rapide du génome qu'ils provoquent.

Aluminium : des sources d’exposition variées

Troisième élément constitutif de la croûte terrestre, on retrouve l’aluminium à l’état naturel dans les sols et les eaux, y compris celles que l’on destine à mettre en bouteilles. On l’utilise également dans de nombreuses industries, notamment agroalimentaire, pharmaceutique ou cosmétologique.

“Chez l’Homme, les principales voies d’exposition chronique à l’aluminium sont les voies orale (alimentation, eau, médicaments à prise orale), cutanée (cosmétique et anti-transpirants) et respiratoire (inhalation de poussières)”, indique l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail.

L’aluminium est-il toxique pour l’Homme ?

“Les effets toxiques de l’aluminium portent essentiellement sur le système nerveux central (encéphalopathies, troubles psychomoteurs) et sur le tissu osseux”, peut-on encore lire sur le site de l’Anses. Néanmoins, ils n’ont pour l’instant été prouvés que dans le cadre de fortes expositions chroniques.

Les études existantes ne montrent pas de lien entre l’exposition courante à l’aluminium par l’alimentation, les cosmétiques ou les médicaments, et de tels problèmes de santé. Ce métal est néanmoins soupçonné de favoriser aussi la maladie d’Alzheimer et certaines maladies métaboliques. Notamment parce qu’il peut traverser la barrière de la peau et s’accumuler dans l’organisme.

Un risque d’accumulation dans l’organisme

En outre, nous l’avons vu plus haut, il est prouvé qu’il est toxique à forte dose. Or, il n’existe actuellement aucune réglementation fixant un seuil maximal d’aluminium dans les produits de consommation courante ; mais simplement des recommandations. Et comme ce métal est partout, il est probable que nous ingérions chaque jour bien plus que la dose tolérable établie à 1 mg par l’Autorité européenne de sécurité des aliments.

D’après un article de Consoglobe, on en ingèrerait même environ 350 fois la dose recommandée, et 5 à 10 % de cette exposition provient des cosmétiques. À long terme, nous ne sommes pas à l’abri de possibles répercussions sur la santé…

Dans le doute, mieux vaut appliquer le principe de précaution. En consultant la liste d’ingrédients au rayon beauté des supermarchés, et en choisissant des produits exempts d’aluminium, par exemple. Dans ce diaporama, nous vous listons les cosmétiques auxquels il faut être particulièrement attentif.

> Téléchargez gratuitement le guide mutuelle senior 2022 ! En savoir plus >

Sources

Exposition à l’aluminium par l’alimentation, Anses, 20 septembre 2016. 

L'aluminium dans les produits cosmétiques, Eco Verde. 

https://www.mdpi.com/1422-0067/22/17/9515/htm, paru le 1er septembre

Les sels d'aluminium, des ingrédients qui méritent une réglementation, Regard sur les cosmétiques, 15 janvier 2020. 

Faut-il éviter l’aluminium dans les cosmétiques ?, Consoglobe, 10 novembre 2012. 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.