L’apnée du sommeil appelé aussi syndrome d’apnées–hypopnées obstructives du sommeil(SAHOS), touche 4 % de la population française. Ce phénomène se caractérise par une suspension momentanée de la respiration durant la nuit.

"Ces pauses de respiration durent de 10 à 30 secondes, voire plus, se produisent au moins 5 fois par heure de sommeil et peuvent se répéter une centaine de fois par nuit", alerte l'Assurance Maladie. Cette interruption de la ventilation pendant le sommeil provoque un manque en oxygène. Le cerveau réagit et la personne se réveille pour reprendre sa respiration. Ces éveils sont de courte durée : on parle de "micro-éveils" dont la personne n'a pas conscience".

Les personnes sujettes à l’apnée du sommeil doivent redoubler de vigilance. Ce trouble du sommeil n'est pas dénué d'impacts sur la santé. Il a déjà été démontré que l'apnée du sommeil était propice à l'hypertension et à l'AVC.

Une nouvelle étude parue dans la revue scientifique Menopause vient de s'intéresser à une conséquence qui toucherait les femmes. Après la ménopause, les femmes victimes d'apnée du sommeil seraient également plus sujettes aux douleurs articulaires musculo-squelettiques.

Les douleurs articulaires peuvent révéler une apnée du sommeil chez les femmes

Des études antérieures avaient montré que les bouffées de chaleur peuvent être associées au risque d'apnée du sommeil chez les femmes ménopausées.

La nouvelle étude parue aujourd'hui suggère une association significative entre l'apnée du sommeil et les douleurs articulaires. Selon les chercheurs, plus une femme ferait d'apnée du sommeil, plus ses douleurs seraient sévères.

Une explication concernerait les tissus articulaires. Ces derniers présentent des récepteurs d'œstrogène qui joueraient un rôle dans le maintien de l'homéostasie des tissus articulaires tels que le cartilage, les ligaments et les muscles.

"Cette étude met en évidence une opportunité d'augmenter l'identification des femmes atteintes d'apnée du sommeil, qui est sous-diagnostiquée chez les femmes qui présentent souvent des symptômes tels que l'insomnie, la fatigue et les maux de tête matinaux. Selon ces résultats, les douleurs articulaires peuvent être un autre symptôme qui devrait inciter à l'examen d'un diagnostic d'apnée du sommeil chez la femme", explique le Dr Stéphanie Faubion, directrice médicale du NAMS.

Le plus souvent, les douleurs articulaires se manifestent au niveau des tendons, ligaments et muscles.

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

http://dx.doi.org/10.1097/GME.0000000000001974

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.