Maladie d'Alzheimer : comment se passe le dépistage ?

La maladie d’Alzheimer est une pathologie qu’il est important de prendre en charge rapidement pour éviter une détérioration trop rapide des fonctions cognitives. Mais comment a lieu le dépistage ? Quels tests d’Alzheimer permettent de détecter les personnes malades ?

Publicité

vignette-focus-500x333.jpg© Istock

Diagnostic de la maladie d’Alzheimer

Le diagnostic de la maladie d’Alzheimer est souvent tardif puisque, lorsque les premiers signes font leur apparition, c’est que la maladie a déjà progressé depuis plusieurs années. Les symptômes évocateurs sont des troubles de la mémoire et de la pensée avec des difficultés à raisonner de façon logique mais aussi à parler, le tout doublé de troubles du comportement (agressivité, dépression, paranoïa, hallucinations, etc.). La confirmation du diagnostic est possible en réalisant un PET-scan par scintigraphie, mais on y a rarement recours étant donné son coût (environ 2 500 €).

Publicité
Publicité

Dépistage de la maladie d’Alzheimer

Le dépistage de la maladie d’Alzheimer est rarement réalisé spontanément. Néanmoins, dès l’apparition de signes cliniques inquiétants et en fonction des entretiens réalisés avec la famille des patients, on peut procéder à une série de tests. On pratique ainsi un examen neurologique et des tests permettant d’évaluer la mémoire et la capacité à réaliser des actions simples. La batterie de tests comprend également, selon les cas, une prise de sang, un électroencéphalogramme, un scanner cérébral voire une ponction lombaire (pour détecter les marqueurs biologiques de la maladie) et un doppler des carotides. Depuis peu, le dépistage s’effectue aussi à l’aide de tests neuropsychologiques doublés de l’imagerie médicale afin d’explorer directement la zone du cerveau qui gère la mémoire.

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X