Une étude américaine menée à Washington, rapporté au Sun US suggère que rester en forme et actif jusqu'à un âge avancé peut aider à réduire le risque de démence ou de maladie d'Alzheimer. Medisite fait le point sur cette nouvelle découverte.

Etre actif pour éviter la maladie d’Alzheimer

Les chercheurs du Washington VA Medical Center à Washington DC ont suivi pendant neuf ans un groupe de 649 605 anciens combattants âgés en moyenne de 61 ans. Les scientifiques ont précisé qu’au début de l’étude, aucun participant n’avait de symptômes de démence ou la maladie d’Alzheimer. "Une découverte passionnante de cette étude est qu'à mesure que la forme physique des gens s'améliorait, leur risque de maladie d'Alzheimer diminuait", a ainsi déclaré l'auteur de l'étude, le Dr Edward Zamrini. En effet, après neuf ans d‘études du groupe, 9,5 cas de la maladie se développait pour 1 000 pour les participants non actifs, tandis que les participants actifs voyaient ce nombre réduit à 6,4 cas pour 1 000.

Réduire les risques de démence en marchant 30 minutes par jour

Les chercheurs de l’étude américaine suggèrent que marcher deux heures et demie par semaine ou 30 minutes par jour cinq fois par semaine peut suffire à avoir un impact sur le risque de développer la maladie d’Alzheimer : “Ainsi, les gens peuvent travailler à apporter des changements et des améliorations progressifs à leur forme physique et, espérons-le, cela sera associé à une diminution connexe de leur risque de maladie d'Alzheimer des années plus tard. L'idée que l'on puisse réduire son risque de contracter la maladie d'Alzheimer en augmentant simplement son activité est très prometteuse, d'autant plus qu'il n'existe pas de traitements adéquats pour prévenir ou arrêter la progression de la maladie. Nous espérons développer une échelle simple qui puisse être individualisée afin que les gens puissent voir les avantages que même des améliorations progressives de la forme physique peuvent apporter” a précisé l'auteur de l'étude, le Dr Edward Zamrini.

Maladie d’Alzheimer : un risque multifactoriels

Si les mécanismes de l’apparition de la maladie d’Alzheimer sont identifiés mais restent encore mystérieux pour certains, les facteurs de risques eux sont multifactoriels comme le précise l’Inserm :

  • L’âge : “l’incidence de la maladie augmente après 65 ans et explose après 80 ans” selon l’Inserm ;
  • L’environnement ;
  • Facteurs de risques cardiovasculaires ;
  • Sédentarité ;
  • Microtraumatismes crâniens ;
  • Anesthésies répétées ;
  • Composante génétique.

Ainsi, si la sédentarité est un facteur de risque d’apparition de démence et/ou de la maladie d’Alzheimer, le fait d’avoir une activité physique régulière apparaît logiquement comme un élément protecteur. D’autres études permettront de mettre en évidence cet élément qui est perçu comme prometteuse pour de nombreux scientifiques et chercheurs.

Sources

https://www.foxnews.com/lifestyle/daily-walks-significantly-reduce-risk-alzheimers-study

https://www.inserm.fr/dossier/alzheimer-maladie/

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.