Allergie aux acariens : les symptômes

Les acariens seraient responsables des allergies dans 2 cas sur 3. Comment reconnaître les symptômes d’une allergie aux acariens ? Comment se faire confirmer ce diagnostic ?

Publicité

6438438-inline-500x333.jpg© Istock

L’allergie aux acariens: les symptômes

Il ne s’agit pas d’une allergie aux acariens eux-mêmes mais aux déjections et débris laissés par ces derniers dans la poussière. Comment se manifeste-t-elle? Elle va agresser les muqueuses du nez, de la gorge, ainsi que la conjonctive (membrane qui recouvre l’œil). Cela se traduit par une rhinite allergique (nez qui coule, qui se bouche, perte d’odorat), une conjonctivite allergique (yeux rougis et larmoyants), des difficultés respiratoires (respiration sifflante), des éternuements et de petits boutons rouges correspondant aux piqûres. Dans les cas les plus sérieux, elle peut déclencher des crises d’asthme.Elle se différencie d’un rhume par le fait qu’elle survient dans des conditions précises: dans des lieux poussiéreux, en présence de moquettes et tapis, dans des pièces mal aérées. Par ailleurs, elle peut se prolonger plusieurs semaines là où un rhume stoppe en 5 ou 6 jours.

Publicité
Publicité

Traiter l’allergie aux acariens

Il n’existe qu’un seul traitement pour se débarrasser de l’allergie aux acariens: la désensibilisation. Pour savoir si vous êtes vraiment allergique, l’allergologue fera un test cutané. Si le test est positif, une désensibilisation par injection ou absorption d’allergène à doses de plus en plus grandes va permettre au corps de s’accoutumer sans développer un arsenal d’anticorps et de réactions de défense. En complément, il est conseillé de bien aérer les pièces et la literie, de faire le ménage régulièrement et de retirer tapis et moquettes (mettre du lino, du carrelage ou du parquet).

La rédaction vous recommande sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X