Allergie alimentaire : comprendre les allergies croisées

Les allergies alimentaires sont de plus en plus fréquentes. Un même sujet peut développer une allergie à deux substances proches. C'est ce que l'on appelle les allergies croisées. Il est important de les dépister pour une meilleure efficacité de la désensibilisation.

Publicité

vignette-focus-500x333.jpg© Istock

A quoi correspondent les allergies alimentaires croisées ?

Une allergie croisée à un aliment correspond à une réaction allergique du sujet lorsqu'il est en contact avec une substance proche de l'allergène initial, et sans qu'il y ait eu une sensibilisation préalable à cette substance. Ce type d'allergie est fréquemment observé avec les fruits à coques ou le lait (vache et chèvre, par exemple). Il se voit également régulièrement avec les fruits tels que la fraise ou le kiwi. Ces allergies provoquent des symptômes comme de l'urticaire, des douleurs abdominales, des démangeaisons et peuvent parfois aller jusqu'à l'œdème de Quincke.

Publicité
Publicité

Que faire face à des allergies alimentaires croisées ?

Lorsqu'un sujet présente des allergies croisées, un bilan allergologique minutieux est nécessaire afin de déterminer précisément les allergènes en cause. L'éviction de l'allergène est alors la première conduite à adopter. On peut, ensuite, proposer une désensibilisation. Celle-ci se pratique à l'aide de patchs qui permettent l'exposition progressive du sujet à l'allergène. Cela peut prendre plusieurs mois ou années, mais lorsque les allergies alimentaires sont multiples, elle est nécessaire pour améliorer le confort quotidien du sujet.

 
La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X