Maux de tête au réveil : un signe de gueule de bois ?

Publié le 11 Septembre 2018 à 10h30 par La Rédaction Médisite
Vous vous êtes laissé(e) emporter par le tourbillon de la soirée, et vous avez bu plus que de coutume ? Alors, il n’est pas étonnant de vous réveiller avec la fameuse gueule de bois et son cortège de maux de tête. Quel est le lien entre alcool et maux de tête ? Comment y remédier ?
Istock

Le lien entre alcool et maux de tête

La consommation excessive d’alcool peut entraîner des maux de tête au réveil le lendemain. En cause, plusieurs facteurs:- la déshydratation: l’alcool est diurétique, ce qui entraîne une déshydratation, notamment au niveau du cerveau, et donc de possibles maux de tête ;- la dilatation et la rétractation des vaisseaux sanguins sous l’effet de l’alcool ;- la métabolisation de l’alcool par le foie libère une substance toxique, l'acétaldéhyde, laquelle peut générer des céphalées.

Apaiser les maux de tête au réveil dus à l’alcool

La meilleure solution serait de ne pas boire d’alcool pour en éviter les désagréments. Mais si vous en avez consommé, alors pour apaiser les maux de tête au réveil, il faut bien vous hydrater. Boire beaucoup d’eau est essentiel, même si on n’a pas soif, pour réhydrater le cerveau et limiter les céphalées. En plus de l’eau, le romarin en infusion peut être un précieux allié. En effet, il améliore la circulation sanguine, laquelle est affectée par la consommation d’alcool. Enfin, essayer d’éviter la prise de paracétamol ou d’ibuprofène, contrairement aux cas de migraines traditionnelles. En effet, en cas de mal de tête dû à la consommation d’alcool, l'association alcool/paracétamol risque de mettre le foie encore plus à mal.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.