Soins palliatifs : qu'est-ce que c'est ?

Les soins palliatifs ont été développés dans les années 80 pour les patients hospitalisés en service de gérontologie. Ils envisagent une autre façon de prendre en charge le patient, en le considérant dans sa globalité, afin d’améliorer sa qualité de vie et son confort. Patient en phase terminale, personne atteinte d’une maladie incurable, à qui sont destinés les soins palliatifs ? Quand faut-il envisager des soins palliatifs ? Comment : à domicile ou à l’hôpital ?

Publicité

© Istock

Les soins palliatifs, de quoi s’agit-il ?

Les soins palliatifs se sont développés dans le souci de ne pas se limiter aux soins physiques de la personne en fin de vie ou atteinte d’une maladie incurable, mais dans le but humaniste de la soulager aussi sur le plan psychologique, de prendre en compte ses besoins particuliers ainsi que ceux de ses proches. Autrement dit, on est ici dans une approche globale de la personne, qui sollicite des corps pluridisciplinaires (soins médicaux, soins corporels, soins psychologiques) et propose des soins personnalisés et humanisés. On s’adapte à la personne, là où jusqu’ici on demandait à la personne de s’adapter au fonctionnement du service hospitalier : heures des repas, heures des réveils et des toilettes notamment.

Publicité
Publicité

À qui sont destinés les soins palliatifs : personnes en fin de vie et/ou atteintes de maladies incurables

Une idée reçue est de croire que les soins palliatifs sont exclusivement destinés aux personnes en phase terminale, en fin de vie. En réalité, les soins palliatifs s’adressent à deux catégories de personnes : - les personnes en phase terminale : patients atteints d’une maladie grave pour laquelle les traitements se sont révélés inefficaces, et qui n’ont plus longtemps à vivre ; - les personnes atteintes d’une maladie grave, évolutive et incurable, qui génère des douleurs non suffisamment apaisées par les traitements toujours en cours et une perte d’autonomie importante. La décision de recourir aux soins palliatifs est collégiale : elle implique le patient lui-même, sa famille et tous les spécialistes qui s’occupent de lui.

Quels types de soins palliatifs choisir : à domicile ou à l’hôpital ?

Les soins palliatifs font l’objet d’une prise en charge par l’Assurance maladie et peuvent être dispensés à domicile ou à l’hôpital. C’est le médecin, seul, qui peut déterminer quel est le mode de soins palliatifs le plus approprié pour le patient. - Les soins palliatifs à l’hôpital : ils peuvent être dispensés dans un lit identifié en soins palliatifs, dans une unité de soins palliatifs (il y a 143 unités de soins palliatifs en France) ou encore en relation avec une équipe mobile de soins palliatifs qui se déplace au chevet du patient à l’hôpital (il y a 404 équipes mobiles affectées aux soins palliatifs).- Les soins palliatifs à domicile : si le patient émet le désir de rester à domicile et si son état de santé ne nécessite pas de soins trop lourds, alors des soins palliatifs à domicile dispensés par une équipe de professionnels libéraux, peut être envisagée. Cette option suppose que l’entourage du patient soit présent au quotidien pour l’aider.

La rédaction vous recommande sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X