Sommaire

Pas facile de préparer sa valise en vue d'une hospitalisation. Stress de l'opération, peur de l'hôpital, éloignement avec ses proches, ce n'est pas de gaieté de cœur qu'on boucle son sac de voyage. A quoi faut-il penser absolument ? Qu'est-il conseillé d'emporter avec soi ? Qu'est-il au contraire déconseillé de mettre dans son sac ? Medisite a posé toutes ces questions à Anne Sarda, représentante des usagers à l'hôpital Paul-Brousse à Villejuif et membre de l'association agréée VMEH (Visite des malades dans les établissements hospitaliers).

Quels papiers prendre avec soi ?

« En vue d'une hospitalisation, il faut emporter avec soi sa carte d'identité et sa carte Vitale, c'est très important », note Anne Sarda, contactée par Medisite. « Si jamais on suit un traitement, c'est toujours mieux de mettre dans sa valise ses ordonnances. Parfois, c'est la famille qui fournit les médicaments, parfois, l'hôpital a ce qu'il faut en stock, cela dépend du traitement », poursuit-elle. La carte de la mutuelle pourra aussi être nécessaire pour gérer le volet administratif d'une hospitalisation.

S'il s'agit d'une hospitalisation programmée en vue d'une opération, d'un traitement, d'une batterie d'examens à réaliser... l'établissement aura pris connaissance en amont des antécédents du patien t et aura au préalable réalisé les analyses nécessaires. « On ne prend ses radios avec soi que si les médecins ne les ont pas encore vues », précise Anne Sarda.

Par contre, dans le cas d'une hospitalisation en urgence, la représentante des usagers de l'hôpital Paul-Brousse conseille « d'emmener tous les documents médicaux possibles avec soi, lettre éventuellement du médecin traitant, radios, analyses, ordonnances, traitements, carte vitale, carte d'identité », énumère celle qui est bénévole au service hématologie depuis près de dix ans. Carte de groupe sanguin et carnet de santé pourront aussi être utiles si le personnel médical ne connaît pas le patient et doit agir rapidement.

Quels vêtements et affaires de toilettes ?

Quels vêtements et affaires de toilettes ?© Istock

Nul besoin de vous charger si votre hospitalisation ne doit pas excéder quelques jours seulement. Sinon, prenez tout ce dont vous avez besoin pour être à l'aise. « Il est important de prendre avec soi un ou deux pyjamas ou chemises de nuit, des pantoufles et une robe de chambre. Pour les vêtements de jour, c'est bien d'avoir de quoi se changer si on tient à s'habiller et ne pas rester en pyjama toute la journée », pose Anne Sarda. Quels vêtements mettre dans sa valise ? « Il faut vraiment penser au confort. Je conseille de ne pas emmener des vêtements qui nous serrent à la taille par exemple », ajoute la visiteuse de malades. Et prenez avec un pull ou un gilet si vous êtes de nature frileuse.

Quant aux affaires de toilettes, il n'y a pas de restriction. On prend ce dont on a besoin, son maquillage si on le souhaite, sa brosse à dent, son dentifrice, son savon, son shampooing, les crèmes, produits et cosmétiques qu'on a l'habitude d'utiliser chez soi. « Il faut aussi penser à prendre un ou plusieurs gants de toilette, une serviette de bain et même un drap de bain », conseille Anne Sarda.

S'il s'agit d'une hospitalisation en urgence, le patient n'a bien souvent pas le temps de préparer ses affaires. « Les hôpitaux bénéficient de dons et conservent souvent des vêtements de toute taille dans un vestiaire, on trouve toujours quelque chose qui peut convenir », note la bénévole.

Quels objets et nourriture pour se distraire ?

 Quels objets et nourriture pour se distraire ? © Istock

On peut bien sûr apporter dans sa valise un bon livre et un ou plusieurs magazines. « Dans l'hôpital, où je travaille, des bénévoles passent dans les chambres des patients pour leur proposer des magazine s ou des livres », explique la représentante des usagers de l'hôpital francilien. Mais ce service n'est pas proposé dans tous les hôpitaux et certaines personnes n'aiment pas lire ou n'en ont pas l'habitude.

« Le temps est long à l'hôpital, il ne faut pas hésiter à emporter avec soi une tablette ou une console portable, pour des adolescents notamment », précise Anne Sarda. « Bien sûr, il faut aussi avoir son téléphone portable », ajoute-t-elle. Tablette, console, téléphone portable, il faudra bien penser à ne pas oublier les chargeurs de ses appareils connectés. Il y a bien sûr la télévision dans chaque chambre, « mais elle reste payante, en tout cas dans l'hôpital où je suis bénévole, et ce n'est pas donné », prévient notre interlocutrice. Télévision payante ou non, cela dépendra de l'hôpital où vous séjournez.

Concernant la nourriture, il n'y a pas d'interdiction sauf si c'est contraire au régime alimentaire que doit suivre le patient. « Toutefois, s'il s'agit de nourriture fraiche, elle sera jetée si elle n'est pas consommée. Et bien sûr, il est totalement interdit d'apporter de l'alcool à l'hôpital », précise la bénévole.

Quid des bijoux et objets de valeur ?

Quid des bijoux et objets de valeur ? © Istock

« Je conseille de ne pas venir à l'hôpital avec des objets de valeurs », ajoute-t-elle. Il convient donc de laisser à la maison ses bijoux. Des vols mais aussi des pertes peuvent survenir à l'hôpital. « Par exemple, les pertes sont fréquentes concernant les affaires des personnes âgées. Dentier, prothèses auditives, lunettes... ces objets sont servent perdus, jetés par erreur lors du nettoyage des chambres par exemple », raconte la visiteuse de malades.

La plupart des chambres d'hôpital bénéficient d'un petit coffre-fort ou au moins d'un placard qui ferme à clé. « Pour ceux qui veulent venir avec leur portefeuille, une carte bancaire, un peu d'argent, ils pourront mettre à l'abri dans le coffre. Toutefois, il est souvent très petit. Impossible par exemple, d'y mettre une tablette. Mais on peut la cacher en haut d'un placard et quitter sa chambre avec son téléphone portable dans sa proche », ajoute Anne Sarda.

Personnaliser sa chambre d'hôpital

Personnaliser sa chambre d'hôpital © Istock

Pour des hospitalisations de longue durée, il est évidemment possible d'accrocher au mur des photos de ses proches, des dessins de ses enfants ou petits-enfants. « S'il s'agit d'un enfant, qui est hospitalisé, c'est important de prendre un doudou, une peluche auquel il tient ». Pour les adultes, on a désormais l'habitude de dire que le smartphone agit comme un doudou sur le moral des plus grands : messages, réseaux sociaux, photos des proches... Le smartphone peut être un précieux allié en cas de bourdon. Alors on le répète, n'oubliez pas votre chargeur !

Sources

Remerciements à Anne Sarda, représentante des usagers à l'hôpital Paul-Brousse à Villejuif et membre de l'association agréée VMEH. 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.