Voici ce qu'il faut dire pour stopper la douleur

Selon une étude scientifique, crier une simple onomatopée lorsqu'on a mal suffirait à soulager la douleur.

"Aïe !" Il n'y a rien de mal à exprimer sa douleur, au contraire, cela la soulage. Selon une étude publiée dans le Journal Of Pain, crier après un coup ou une brûlure est une réaction instinctive pour distraire le cerveau et ne pas penser à la douleur. "Comme le mécanisme biologique de vocalisation et celui de la douleur se trouvent sur le même réseau nerveux, crier endommage le trajet entre la douleur et le cerveau" expliquent les chercheurs. Pour en arriver à cette conclusion, ils ont demandé à 56 volontaires de garder une main dans l'eau chaude et crier "aïe" lorsqu'ils avaient mal. Un autre groupe a dû faire la même chose, mais en silence.

"Aïe" agit comme un analgésique

Selon les résultats, les personnes qui ont crié "aïe" ont réussi à endurer la douleur en moyenne 30 secondes de plus que celles qui sont restées silencieuses. Pour le groupe d'étude, exprimer sa douleur agit comme une sorte d'analgésique.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.