Ronfler augmenterait le risque d'AVC

Publicité

ronflements avc infarctusLes ronflements ne sont pas seulement nuisibles pour le sommeil. Ils pourraient également majorer le risque de maladies cardiovasculaires. Des chercheurs américains de l'Université de Détroit (USA) ont suivi 54 hommes et femmes âgés de 18 à 50 ans en les questionnant sur leurs ronflements. Ils ont ensuite observé, par échographie, l'état de leur artère carotide (artère qui apporte le sang oxygéné au cerveau). Résultat : cette artère est beaucoup épaisse chez les ronfleurs. Cet épaississement pourrait être provoqué par les vibrations constantes du ronflement qui induirait alors une inflammation. Or, on sait que l'épaississement et le durcissement des artères augmentent le risque d'hémorragies cérébrales, d'AVC et d'infarctus. Pour les médecins, les ronflements ne doivent pas être pris à la légère et méritent d'être suivi autant que l'apnée du sommeil ou l'hypertension artérielle.

Publicité
Publicité

Source : Robert Deeb, Dr Yaremchuk, Henry Ford, Snoring May Be Early Sign of Future Health Risks, Henry Ford Health System.

La rédaction vous recommande sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X