Sommaire

Il y a clairement une corrélation entre les infections urinaires et les rapports sexuels. "Ces derniers constituent une source de contamination", nous prévient le Dr Inès Dominique, urologue à l'Hôpital Diaconesses-La Croix Saint Simon Paris.

Pour cette raison, les médecins ne cessent d'insister sur l'importance d'aller uriner après avoir fait l'amour : cela permet d’expulser les éventuels contaminants, et de surcroît, diminuer le risque d’infection.

L'infection urinaire ou cystite se développe lors d'une prolifération anormale d'agents infectieux (souvent la bactérie Escherichia Coli) au niveau des voies urinaires. Les bactéries remontent ainsi dans l'urètre jusqu'à atteindre la vessie. On estime qu'une femme sur 5 en sera victime au cours de sa vie. Cette pathologie peut provoquer des douleurs à la miction et nécessite un traitement minute antibiotique pour être éliminée.

La cystite se manifeste par des brûlures urinaires. "Les patientes ressentent comme des coups de couteau au moment de l'urine, décrit le Dr Dominique. On observe aussi des douleurs au niveau du bas ventre". On retrouve également :

  • des envies fréquentes d’uriner, souvent en petite quantité ;
  • des urines troubles ;
  • une gêne au niveau du bas-ventre ;
  • quelquefois, du sang dans les urines.

Parmi les facteurs de risque, on cite l'incontinence anale, certains traitements immunosuppresseurs, les corticoïdes, le diabète et les rapports sexuels.

Photo : globules blancs dans l'urine d'un patient atteint d'une infection urinaire

Photo : globules blancs dans l'urine d'un patient atteint d'une infection urinaire

Crédit : Bobjgalindo, 17 February 2005 - CC - Licence : https://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0/

Comment les rapports sexuels peuvent provoquer des cystites ?

"Il y a forcément profusion de contaminants possibles pendant un rapport, explique le Dr Domonique. Le sperme, le liquide séminal et la lubrification féminine vont se mélanger et être propices aux bactéries. Ces dernières vont atteindre l’urètre et accéder très facilement à la vessie". C’est pour cette raison qu'il est vivement conseillé aux femmes d'uriner et prendre le temps de tout éliminer après un rapport sexuel.

"On parle plutôt des femmes, car elles sont plus à risque. Les hommes ont un urètre beaucoup plus long, détaille l'urologue. Il faudrait que les germes traversent tout l'urètre avant d'arriver jusqu'à la vessie. Ils ont donc moins de risques de contracter une cystite. Or, chez les femmes, l'urètre mesure 3,5 cm environ : les germes atteignent donc plus aisément la vessie".

Une erreur courante : vider sa vessie avant chaque rapport

S'il est préconisé de vider sa vessie après un rapport, il n'est pas recommandé de le faire systématiquement avant. C'est pourtant une erreur que l'on retrouve chez de nombreuses femmes, selon l'urologue américain David Kaufman, interviewé par Yahoo News. Il affirme que c'est l'une des erreurs que les femmes font le plus au cours de leur vie sexuelle, et qui peut pourtant causer l'infection urinaire.

Explications page suivante.

Faire pipi avant un rapport : pourquoi c'est une mauvaise habitude

Faire pipi avant un rapport : pourquoi c'est une mauvaise habitude

Si certaines omettent de vider leur vessie après un rapport sexuel, d'autres commettent une erreur tout autant préjudiciable : se forcer à uriner avant de passer à l'acte.

"Ne pas se méprendre : si vous avez réellement envie d'uriner avant de faire l'amour, ne vous retenez pas, conseille le Dr Dominique. Une envie pressante sera une grande source d'inconfort pendant le rapport. En revanche, vous ne devriez pas vous imposer de vider votre vessie systématiquement avant".

Avoir assez d'urine pour éliminer les bactéries après le sexe

Il faut, de manière générale, vider régulièrement sa vessie. "Garder de l’urine, c’est source de contamination", explique le Dr Dominique. Or, avant un rapport, il vaut mieux s'abstenir.

Lors d’un rapport, des germes peuvent être au contact de l'urètre en raison de sa proximité du vagin, ce qui favorise les chances d'infection. Il est donc important pour une femme de ne pas aller aux toilettes avant : l'idée est d'être sûre d'avoir assez d'urine dans la vessie permettant un jet assez important après le rapport. Cela vous débarrassera des bactéries générées par le rapport.

"C’est pour ça qu’il ne faut pas se forcer à uriner avant un rapport : pour se garder de l’urine pour l'après. Si vous avez une grosse envie, ne vous retenez pas, mais n'urinez pas systématiquement. Il vaut mieux le faire après le rapport pour éviter les contaminations", commente l'urologue.

Cystite : les autres erreurs fréquentes

Ne pas s'assoir sur la lunette des toilettes

Une erreur particulièrement répandue chez les femmes : ne pas s'assoir sur la lunette des toilettes, en pensant éviter les infections urinaires (notamment lorsqu'elles trouvent dans un endroit où l'hygiène laisse à désirer). Pour le Dr Dominique, ce comportement n'est pas sans risque.

"Il faut toujours s’assoir et prendre son temps pour uriner, explique-t-elle. Il ne faut pas pousser, mais laisser couler naturellement. Il vaut mieux s’assoir et nettoyer un peu la cuvette avec du papier si vous êtes dans un lieu peu propre. De toute façon, vous vous asseyez sur les cuisses, donc il n y a pas vraiment de risque. Or, rester debout pour uriner est très mauvais pour le périnée et pour la vessie".

En effet, vous ne viderez pas correctement votre vessie ainsi et développerez des réflexes de lutte car cette "position" vous contraint à pousser. "Cela peut avoir des effets néfastes sur vos reins. On trouve beaucoup de patients qui urinent débout et du coup n’arrivent plus à uriner normalement", relève le Dr Dominique.

Prendre des antibiotiques en automédication

Une autre erreur relativement courante soulignée par l'experte : prendre des antibiotiques dès que l’urine à une odeur ou change de couleur, en pensant être victime d'une infection. "Cela favorise l’antibiorésistance, alerte-t-elle. S’il n'y a pas de douleur, il faut juste vous hydrater. Ce n’est pas une cystite.

Cystite : les bons gestes pour les prévenir

Cystite : les bons gestes pour les prévenir

Pour éviter les infections urinaires, certaines bonnes habitudes s'avèrent efficaces. "De manière générale, je conseille à chaque patient de bien s'hydrater au quotidien. On devrait consommer deux litres d'eau chaque jour. Ce geste prévient les cystites, estime le Dr Dominique.

L'experte suggère ensuite le citron frais pressé le matin. "Il va acidifier l'urine et vous prémunir contre les infections, ajoute-t-elle. Si vous avez tendance à faire des cystites à répétition, ce breuvage peut réellement vous aider". Pressez ainsi votre citron et ajoutez-le à un verre d'eau, sans sucre. "L'acidité du citron va atteindre l'urine et neutraliser les bactéries", poursuit l'urologue.

Selon la spécialiste, ces mesures réduisent de 60 à 70 % les risques d’infections urinaires.

Cystite : l'ail, une solution express qui soulage ?

Si l’ail n’est pas bon pour l’haleine, il pourrait éventuellement soulager une infection urinaire grâce à son action antibactérienne. "En effet l’ail constitue un remède connus pour soulager les cystites. Certaines patientes ont eu de bons résultats avec cette méthode. Mais nous n'avons aucune preuve scientifique à ce sujet, rapporte néanmoins le Dr Dominique. Quoi qu'il advienne, cette tisane ne fera pas de mal".

En pratique : Perlez une ou deux gousses d’ail puis écrasez-les. Ajoutez les morceaux à une tasse d’eau bien chaude. Laissez infuser 5 minutes. Buvez la tisane trois fois par jour.

Attention, si les symptômes persistent, consultez un médecin. L'ail ne peut se substituer à une médication classique.

Contre-indications : L'ail fluidifie le sang. Ne consommez pas de supplément ou d'ail frais en cas de traitements anticoagulants, ou avant une opération.

> Téléchargez gratuitement le guide mutuelle senior 2022 ! En savoir plus >

Sources

Merci au Dr Inès Dominique, urologue à l'Hôpital Diaconesses-La Croix Saint Simon Paris, interviewée par Medisite le 26 février 2020

The pre-sex move you should be avoiding, Yahoo News

mots-clés : Faire l'amour
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.