Judy Perkins, une Américaine 52 ans était condamnée. Atteinte d'un cancer du sein généralisé en phase terminale, son cas était incurable. Un médecin a pourtant réussi ce qui jusqu'ici était totalement impossible. Grâce à sa nouvelle technique d'immunothérapie l'équipe médicale avec à sa tête le Dr Steven A.Rosenberg, a réussi à éliminer 6 lésions cancéreuses de 2 à 7 centimètres de diamètre. Aujourd'hui depuis deux ans, Judy Perkins est en rémission.

En 22 mois toutes les cellules cancéreuses ont disparu

Une révolution dans le domaine médical qui vient d'être rapportée dans la revue scientifique Nature Medicine. Diagnostiquée d'un cancer du sein hormono-dépendant, la patiente n'a pas réagi aux premiers protocoles de soins et la maladie s'est alors étendue dans le foie. Toutes les solutions ayant été écoulées, le NIH Clinical Center a tenté un traitement destiné à un essai clinique : une immunothérapie cellulaire personnalisée.

Cette technique consiste a analyser dans le système immunitaire de la patiente, les lymphocytes qui sont les plus combattants afin de lui réinjecter pour qu'ils s'attaquent aux cellules cancéreuses. Résultat ? Après 22 mois, plus aucune cellules malades. Néanmoins, dans l'étude, les chercheurs ont tenu à tempérer en expliquant que la patiente ayant reçu également un traitement appelé inhibiteurs de check-point (généralement inefficace en cas de cancer du sein avancé), ils ne sont pas encore sûrs que l'immunothérapie soit à l'origine de ce miracle.

> Un expert santé à votre écoute !

Vidéo : Cancer du sein : quels sont les vrais symptômes ?

mots-clés : Cancer
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.