On sait qu'il ne faut pas boire d'alcool quand on est sous traitement mais peu de gens soupçonnent les risques qu'il peut y avoir à consommer des fruits avec certains médicaments étant donné leur étiquette d'aliments sains. Pourtant c'est le cas du pamplemousse. Dans un communiqué l'agence nationale du médicament américaine rappelle que l'assimilation de certains médicaments peut être modifiée à cause du pamplemousse surtout en cas d'arythmie cardiaque ou d’hypertension artérielle.

Voici selon eux, la liste de ceux dont la formule peut être corrompue par le fruit :

- Simvastatin (Zocor®) et Atorvastatine (Lipitor®) : un traitement anti cholestérol
- Nifedipine (Procardia® et Adalat CC®) : un traitement contre l'hyperntesion
- Ciclosporine (Ikervis®, Noeral®) : traitement contre les rejet de transplantation
- Buspirone (Buspirone® ) : un anxioloytique
- budesonide (Pulmicort®) : un corticoïde
- Amiodarone (Cordanore®) : un médicament pour le coeur
- Fexofénadine (Telfast®) : un antihistaminique

Pour le pamplemousse interagit avec ces traitements ?

L'agence américaine explique que le fruit "fait entrer plus de substance active du médicament dansle sang que prévu. Ce qui peut engendrer des effets secondaires indésirables et dangereux". Tout cela serait dû à une enzyme contenue dans le pamplemousse appelée CYP3A4 qui interférent dans la métabolisation des traitements.

> Un expert santé à votre écoute !

Vidéo : La vérité sur le pamplemousse

mots-clés : Santé au quotidien
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.