Les hommes qui publient beaucoup de photos d'eux seraient-ils des psychopathes ?

Les messieurs qui publient très fréquemment des portraits d'eux-mêmes aussi appelés "selfies" sur les réseaux sociaux seraient plus susceptibles de présenter des signes de psychopathie, selon une étude américaine.

Publicité

Lorsqu’un homme se prend trop souvent en photos pour les poster sur les réseaux sociaux, il pourrait présenter l’un des premiers signes de la psychopathie. C’est-à-dire un trouble de la personnalité, caractérisé par un comportement antisocial, un manque de remords et de "comportements humains".

Publicité
Publicité

Une photo sans texte est un comportement proche de la psychopathie

Pour arriver à ce résultat, les chercheurs de l’Université de l’Ohio (Etats-Unis) ont scruté le comportement de 800 hommes américains, âgés de 18 à 40 ans. Après avoir étudié la fréquence de mise en ligne de leurs photos sur les réseaux sociaux (Facebook et Instagram), les chercheurs ont demandé aux volontaires de remplir un questionnaire pour évaluer leurs tendances psychopathiques et narcissiques. Les résultats montrent, sans surprise, que les hommes qui postent le plus de photos d’eux sont les plus narcissiques. Egalement, ces messieurs ont des conduites associées à la psychopathie supérieures à la moyenne.

Autre fait à noter : Les hommes qui associent un texte à leurs photos ont davantage un comportement narcissique que psychopathe. "Un tel résultat a du sens parce que la psychopathie se caractérise par l’impulsivité. Ils vont prendre des photos d’eux-mêmes et les mettre en ligne immédiatement après, explique Jesse Fox, un auteur de l’étude. Ils veulent se voir, sans perdre de temps à écrire quelque chose."

L’étude sera publiée dans la revue Personality and Individual Differences au mois d’avril.

Vidéo. Troubles de la personnalité : qui sont les borderline ?

 
La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X