Le fromage qui peut vous éviter une maladie des intestins

Publié le 03 Avril 2018 par Chloé Parisse, journaliste santé
Des scientifiques français, membres de l'Institut national de la recherche agronomique (INRA), ont créé un fromage qui soulage et prévient les maladies inflammatoires chroniques comme la colite ou la maladie de Crohn.
Publicité

Du fromage pour remplacer les médicaments. Des chercheurs de l'Institut national de la recherche agronomique (INRA) à Rennes, en Ille-et-Vilaine, révèlent dans un communiqué avoir conçu un fromage expérimental capable de prévenir et soigner les maladies de l'intestin. L'aliment serait également capable d'estomper les effets secondaires de la chimiothérapie.

Un fromage aux propriétés anti-inflammatoires

L'objectif des scientifiques était de créer un aliment fermenté ayant un effet santé renforcé. Les scientifiques ont donc examiné trois souches de bactéries présentes dans les fromages : Propionibacterium freundenreichii, Lactobacillus delbrueckii, Streptococcus thermophilus. Ces bactéries propioniques aident à régénérer l'équilibre de a flore intestinale. Elles interviennent dans la fermentation du fromage et forment les trous que l'on peut voir sur le Gruyère ou l'Emmental. Elles sont aussi utilisées comme levains dans les yaourts et certains fromages.

Publicité

Les scientifiques se sont aperçus que certaines souches auraient des propriétés anti-inflammatoires, ce qui a donné lieu à un dépôt de brevet en 2015. Dans un communiqué de l'INRA, il est également expliqué que : "Ces probiotiques jouent sur des facteurs comme l’immunité, l’inflammation, la digestion, la motilité, la sensibilité et la perméabilité de l’intestin".

Publicité

Atténuer les effets secondaires de la chimiothérapie

Les chercheurs ont mis au point un fromage modèle grâce à la combinaison des trois souches citées précédemment. Des essais conduits sur des souris ont montré la capacité du fromage à prévenir la colite. Derrière le terme "colite" sont regroupées les différentes pathologies inflammatoires qui touchent le côlon. Parmi les plus courantes, on retrouve le syndrome de l'intestin irritable. Gwenaël Jan, un des auteurs de l'étude, a déclaré au Parisien : "Des tests menés chez des souris ont prouvé la capacité de ce fromage à freiner et prévenir les pathologies. Nous nous sommes aussi rendu compte qu’il pouvait atténuer les effets secondaires de la chimiothérapie" ajoute-t-il. Le fromage est actuellement en cours de validation dans un essai clinique chez l’homme. Le Parisien révèle que des industriels se seraient déjà montrés intéressés par cette invention.

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X