L’alcootest permettrait de détecter le cancer du pancréas plus rapidement

Publié le 18 Juillet 2018 par Cécile Bourdeaux, journaliste santé
Une étude britannique révèle qu'il serait possible de diagnostiquer le cancer du pancréas précocement grâce à des composés organiques présents dans l'haleine.
Publicité

L'haleine est un mélange d'air, de vapeur d'eau, de gaz carbonique et de différentes molécules. Des chercheurs de l'Imperial College de Londres au Royaume-Uni ont découvert que le cancer du pancréas pourrait être détecté plus tôt grâce à un simple test suivant le même procédé que l'éthylotest poiur mesurer l'alcoolémie permettant d'identifier les composés présents dans l'haleine.

12 composés indicatifs du cancer dans l'haleine

Les scientifiques se sont intéressés aux composés organiques volatils (COV) de l'haleine. Le but de l'étude a été d'identifier les différences entre les COV exhalés par les patients atteints de cancer du pancréas et les patients sans cancer. Les participants ont été divisés en deux groupes : un groupe de patients atteints de cancers localisés et métastatiques et un groupe témoin comprenant des patients atteints d'une maladie pancréatique bénigne et des personnes ayant un pancréas normal. Les patients ont réalisé plusieurs examens, dont un test de respiration consistant à souffler dans un alcootest pour recueillir les COV. Sur 66 COV identifiés, 12 étaient propres au cancer du pancréas.

Publicité
Publicité

Une détection précoce du cancer du pancréas

Pour les chercheurs, ces résultats prouvent que "les COV respiratoires peuvent distinguer les patients atteints d'un cancer du pancréas de ceux qui n'en ont pas". Une réelle avancée pour la recherche sachant que le cancer du pancréas est l'un des cancers les plus graves. L'apparition souvent tardive de signes objectifs retardant le diagnostic. Ce cancer peut se généraliser très vite et entraîner la mort en quelques mois, voire quelques semaines.

Lorsqu'il est possible, on propose, dans un premier temps, un traitement chirurgical. Malheureusement, la tumeur n'est pas toujours accessible à la chirurgie. On envisage alors une chimiothérapie. Le pronostic du cancer du pancréas n'est pas bon, avec une survie n'excédant pas quelques mois après sa découverte. Des traitements palliatifs sont alors mis en place pour améliorer le confort de vie des malades, car le cancer du pancréas provoque de violentes douleurs et une altération de l'état général profonde et rapide. C'est l'un des cancers les plus foudroyants.

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X