Ejaculation précoce : attention, le spray Fortacin® peut avoir des effets indésirables

Publié le 07 Mai 2018 par Camille Barault, journaliste santé
Disponible en France depuis le début de l'année 2018, le spray Fortacin® utilisé pour retarder l'éjaculation lors du rapport sexuel peut entraîner des effets indésirables pour l'homme et sa partenaire, souligne la revue Prescrire dans son édition de mai.
Publicité

© Adobe StockQuand l'homme éjacule, l'érection retombe ce qui sonne la fin de l'acte sexuel. Quand cela arrive beaucoup trop tôt, c'est très compliqué à gérer pour le couple. Notamment pour la femme qui bien souvent n'a pas eu le temps d'atteindre l'orgasme. Le spray anesthésique Fortacin® associant de la lidocaïne (150 mg/ml) et de la prilocaïne (50 mg/ml) qui est disponible en France depuis le début de l'année 2018 a permis d'améliorer la satisfaction sexuelle de nombreux couples. Pulvérisé sur le gland, il permet de faire durer le rapport. Cependant, il "expose à des effets indésirables locaux chez les deux partenaires" souligne la revue médicale indépendante Prescrire dans son édition de mai. Parmi ceux-ci, les auteurs citent : "Troubles de l'érection, diminution de la sensibilité, rougeur et échec de l'éjaculation chez les hommes ; sensation de brûlure vulvovaginale, diminution de la sensibilité, démangeaisons, douleurs vaginales chez les femmes." En conséquence, ils conseillent de bien suivre les précautions indiquées dans le mode d'emploi : "Chez les couples désirant une grossesse, mieux vaut éviter cette association ou laver le gland avant le rapport, en raison d'une possible diminution de mobilité des spermatozoïdes. Chez les femmes enceintes, l'usage d'un préservatif est recommandé, en évitant ceux à base de polyuréthane, fragilisés par ces anesthésiques." Pour rappel, les essais menés sur Fortacin® avant sa commercialisation avaient prouvé la satisfaction de plus de 70% des volontaires sondés, contre 25 à 35% dans le groupe placebo.

Publicité
Publicité

"On parle d'éjaculation précoce quand elle survient en 1 à 2 minutes"

"Même si on n’a pas de certitudes à ce sujet, on pense que le corps de l’homme est programmé pour éjaculer dans les 1 à 5 minutes suivant la pénétration" nous avait répondu le Dr Carol Burté, médecin sexologue lors d'une interview. Et d'ajouter : "L’éjaculation est un réflexe, elle ne peut donc pas se contrôler, mais elle survient au moment où l’excitation est la plus forte. Retarder l’éjaculation c’est apprendre à contrôler l’excitation. On parle d’éjaculation précoce quand elle survient dans les 1 à 2 minutes après pénétration mais surtout quand il n’y a pas de possibilité de la contrôler. Les notions de souffrance et de frustration sont également des éléments très importants dans la définition de l’éjaculation précoce."

Vidéo : Mode d'emploi : contrôler son éjaculation

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X