Ebola : premiers cas suspects en France

Un bâtiment de la DDASS de Cergy-Pontoise en banlieue parisienne a été "bouclé" pendant plus d'une heure en raison de cas suspects d'Ebola. La suspicion a été finalement "levée".

Premières inquiétudes. Un bâtiment de la DDASS de Cergy-Pontoise en région parisienne (Val d'Oise) a été "bouclé" pendant 1h30 en raison de cas suspects d'Ebola. Finalement, la préfecture a décidé de "lever" la suspicion. Une personne originaire de Guinée présentant des symptômes grippaux tels que ceux du virus Ebola avait fait un malaise dans ces locaux. Une seconde présentait également de tels symptômes. Au total, selon Les Echos "entre 50 et 100 personnes auraient été mis à l’isolement à Cergy-Pontoise" conformément à la décision de la préfecture. Jean-Luc Nevache, préfet du Val d'Oise, a expliqué que le bâtiment appartenant au conseil général avait été fermé pour "procéder à des vérifications".

Lire aussi :

Ebola : comment est-on contaminé ?

Toujours selon le quotidien d'informations, les premiers secours seraient arrivés sur place vers 18h, un périmètre de sécurité aurait été mis en place et une cellule de crise activée en préfecture.

> Remportez un chèque cadeau de 500€ et offrez-vous un vélo électrique en participant au jeu concours de La Banque Postale

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):
La rédaction vous recommande sur Amazon :