Doliprane®, Efferalgan®, Dafalgan®…Beaucoup de Français prennent régulièrement ces antalgiques à base de paracétamol pour soulager leurs douleurs. Délivrés sans ordonnance, ils ne sont pourtant pas dénués d’effets indésirables, surtout quand ils sont pris sur le long terme. Après l’analyse de huit études scientifiques, des chercheurs mettent en garde les médecins britanniques sur le risque de maladies cardiovasculaires, gastro-intestinales et rénales augmenté par la prise de paracétamol.

20% plus de risque de faire un infarctus

Les chercheurs leur conseillent de trouver un traitement alternatif dans certains cas. "Quand le bénéfice analgésique est incertain, comme cela a été suggéré pour le paracétamol dans le traitement de l’arthrose et des lombalgies, un examen plus attentif de son utilisation est nécessaire" indiquent-ils par exemple. Les études montrent en effet un risque accru d’avoir des reins défectueux, des saignements et des ulcères et 20% plus de risques de faire un infarctus du myocarde ou un AVC.
L’étude a été publiée dans la revue scientifique du Brirtish Medical Journal.

Digestion : les médicaments antiacides

Participez à notre grand jeu de l'été Hedony et tentez de gagner jusqu'à 100 000 € de lots ! Cliquez ici pour participer >

Vidéo : Digestion : les médicaments antiacides

mots-clés : Santé au quotidien
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.