La perte de poids inexpliquée et inattendue pourrait elle devenir un indicateur de développement de cancer ? C'est ce que suggèrent les résultats d'une étude menée par la Oxford University (Royaume-Uni). Aucune donnée n'établissant encore officiellement l'utilisation de ce paramètre dans la détection de cancer, les chercheurs ont décidé d'évaluer clairement le lien entre la perte de poids inexpliquée chez les sujets âgés et le risque de cancer. Il s'est avéré que : passé 60 ans le danger augmente de 3% pour une dizaine de type de cancer : côlon, prostate, pancréas, ovaires, gorge, poumons, reins, rate et leucémie, intestins.

Inciter les médecins généralistes à prendre en compte la pere de poids

Pour en arriver à cette conclusion, les chercheurs ont rescencé 25 études de cohorte déjà effectuées sur le sujet. Dans 80% des cas où les médecins se sont servis de la perte de poids inexpliquée chez le patient, le cas de cancer a été confirmé. Selon le groupe d'étude, la perte de poids inexpliquée et particulièrement chez le sujet âgé, devrait être prise en compte par les médecins généralistes dans le cadre du dépistage des cancers. Les experts incitent les institutions sanitaires à faire des recommandations officielles afin d'informer les professionnels de santé qui n'ont pas encore l'habitude de prendre en compte ce paramètre.

> Comparez les mutuelles et augmentez le nombre de séances avec un nutritionniste !

Sources

Weight loss as a predictor of cancer in primary care: a systematic review and meta-analysis, British Journal of General Practice, 5 décembre 2017

Vidéo : Perte de poids inexpliquée : symptôme de cancer ?

mots-clés : Cancer
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.