Canard ou lapin : ce que cette illusion d’optique révèle sur votre esprit

Publié le 08 Mars 2018 par Chloé Parisse, journaliste santé
En fonction de l'animal que vous percevez sur cette photo, vous seriez plus ou moins naïf, d'après une étude américaine.
Publicité

©University of Alberta

Quel animal voyez-vous sur cette image ? Un neuroscientifique de l'Université d'Alberta aux Etats-Unis révèle que notre perception en dirait long sur notre état d'esprit. Selon l'animal que vous parvenez à identifier sur cette image, vous seriez plus ou moins crédule...

Le contexte est nécessaire pour la compréhension du cerveau

Le chercheur a présenté une illusion d'optique aux participants, utilisée en psychologie pour la première fois en 1899 par le psychologue Joseph Jastrow. L'image représente deux animaux ambigus, un lapin et un canard, difficiles à distinguer. La moitié des participants ont pu identifier un canard ou un lapin, mais pas les deux animaux en même temps. Le scientifique a donc trouvé la solution pour les aider : demander aux prospects s'ils pouvaient voir un canard mangeant un lapin. Après avoir posé cette question, l'animal que les participants n'arrivaient pas à percevoir auparavant leur est apparu comme par magie ! Kyle E. Mathewson, auteur de l'étude, a expliqué a Neurosciencenews : "Votre cerveau fait un zoom arrière et peut voir la bonne projection lorsque les images sont mises en contexte les unes avec les autres."

Publicité
Publicité

Ces résultats, publiés dans Sage Journals, montrent qu'une simple phrase comme "le canard mange du lapin" peut donner à notre cerveau le contexte dont il a besoin pour faire une distinction entre deux images identiques. La clé se trouverait donc dans l'expression "manger" puisque les participants ont eu un autre indice auparavant qui n'a pas fonctionné : le scientifique leur a dit que le canard était "à côté" du lapin mais cette information n'a eu aucun impact sur leur perception. Une preuve que le cerveau rencontre de réelles difficultés à interpréter des images lorsqu'il n'y a aucun contexte, aucun indice précis.

Difficulté à envisager d'une autre façon l'information

L'auteur explique que les personnes ayant des difficultés à percevoir les deux animaux dans l'image seraient plus susceptibles d'être naïf et de croire aux fausses nouvelles car elles seraient plus enclines à croire ce qu'elles voient sans tenir compte du contexte plus large. "Cette étude démontre également que nous pouvons contrôler la façon dont le cerveau interprète l'information avec juste quelques mots ou avec une image" explique Kyle E. Mathewson avant de préciser que "nous devrions tous être conscients de cela lorsque, par exemple, nous lisons un article de presse. Nous interprétons et comprenons souvent l'information comme nous voulons la voir".

Grace à cette étude, le chercheur explique que notre incapacité à voir les deux interprétations n'est pas une limite du système visuel mais simplement le résultat de nos différences dans le traitement des informations.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X