Un projet scientifique qui a mal tourné et pour lequel les conséquences morales sont lourdes. Le Centre hospitalier universitaire d'Amsterdam a annoncé la mort in Utero de onze bébés dont les mamans s'étaient vu prescrire du Viagra® par les chercheurs dans le cadre d'une étude.

Des résultats choquants malgré des chances de survie déjà faibles

Ces derniers voulaient savoir si ce traitement pouvait favoriser l'afflux sanguin dans le placenta et ainsi stimuler la croissance des foetus, qui souffraient de graves problèmes de développement. Selon Amsterdam UMC, qui conduisait l'étude avec dix hôpitaux du pays, les bébés nés avec ce type de complications avaient des chances de survie "faibles, et il n'y a pas d'autre traitement", ce qui justifiait l'entrepreunariat de cette étude.

Le projet a été arrêté lundi 23 juillet 2018. Le début des essais date de 2015 : les chercheurs avaient prescrit du Viagra® à 93 femmes enceintes, et 90 autres avaient reçu un placebo. Si aucune d'entre-elles n'a eu de complications, 19 bébés confrontés au médicament via le placenta sont morts. Parmi eux, 11 sont probablement décédés à cause d'une hypertension pulmonaire qui pourrait être liée au traitement. Six autres nourrissons ont survécu, malgré leurs problèmes pulmonaires. Dans le groupe placebo, on déplore neuf enfants morts, mais leur décès n'est pas lié à des complications pulmonaires. En revanche, trois ont survécu avec celles-ci.

Selon des médias néerlandais, une autre dizaine de femmes ayant participé à l'étude s'inquiètent désormais du déroulement de la fin de leur grossesse. Les chercheurs ne sont pas en reste : le gynécologue et directeur de l'étude Wessel Ganzevoort se dit "choqué" par les résultats. "La dernière chose que nous voulons, c'est nuire aux patients", a-t-il confié au quotidien De Volkskrant. Des chercheurs canadiens menant des travaux similaires, les résultats leur ont été transmis, leur permettant de prendre conscience des risques.

Qu'est-ce que le Viagra® ?

Le Viagra® est un médicament prescrit uniquement contre les troubles érectiles à des millions d'hommes. Son agent actif, le sildénafil, favorise la dilatation des vaisseaux sanguins. Si son efficacité n'est plus à prouver, il n'en reste pas moins dangereux dans certains cas : le Viagra® peut en effet entraîner des risques d'hypotension, de troubles de la vue mais également de troubles cardiaques.

Sources

"Pays-Bas : arrêt d'une étude sur le viagra après la mort de 11 bébés". Europe 1. 24 juillet 2018.

"Onderzoek gestaakt met medicijn tegen groeivertraging ongeboren baby". Amesterdam UMC. 23 juillet 2018.

"Viagra moest het wondermiddel tegen kindersterfte zijn. Het tegendeel blijkt waar". De Volkskrant. 23 juillet 2018.

Vidéo : Le Viagra (citrate de sildénafil)

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.