Hemorroïdes externes : saignement ou pas

Publicité

Les hémorroïdes sont des dilatations et/ou des tuméfactions des vaisseaux situés au niveau du rectum et de l’anus. Il s’agit d’une pathologie bénigne fréquente, puisque 86 % des gens ont déjà eu ou auront des hémorroïdes au moins une fois dans leur vie. On distingue les hémorroïdes externes et les hémorroïdes internes. Quelles différences existe-t-il entre les deux ? 

Peut-on observer, en cas d’hémorroïdes externes, un saignement ou pas ? C’est ce que nous allons voir.

Publicité

© Fotolia

Différences entre hémorroïdes internes et hémorroïdes externes

Les hémorroïdes apparaissent lorsque les veines de la région anale se gonflent et que la zone qui les soutient, affaiblie, les laisse sortir. On distingue les hémorroïdes internes et les hémorroïdes externes. Les hémorroïdes internes se situent à l’intérieur du rectum. Une thrombose (présence d’un caillot sanguin à l’intérieur) à ce niveau est très rare. Les hémorroïdes externes, elles, se forment sous la peau, directement au niveau de l’anus et elles peuvent enfler jusqu’à devenir très douloureuses. La thrombose des hémorroïdes externes, elle, est fréquente, et elle se traduit par un gonflement.

Publicité
Y a-t-il saignement en cas d’hémorroïdes externes ?

Les hémorroïdes peuvent saigner après les efforts effectués lors d’un passage aux toilettes. On retrouve dans ce cas soit des traces de sang rouge, soit un véritable saignement. Des saignements d’importance variable en fonction du stade sont parfois observés en cas d’hémorroïdes internes. En revanche, le saignement est fréquent en cas d’hémorroïdes externes. Il se traduit par l’émission de sang rouge vif après chaque selle. Il s’accompagne de démangeaisons et de brûlures anales. Si le saignement persiste, il devient urgent de consulter un médecin, notamment pour éviter une anémie.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité