Dialyse hépatique : pour quelles maladies du foie ?

Dialyse hépatique : pour quelles maladies du foie ?©iStock

Dans le cas d'une insuffisance hépatique sévère, on peut avoir recours à une dialyse hépatique. Si son rôle est le même que la dialyse rénale, qui consiste à remplacer le rôle de filtration du sang par les reins, ici il s'agit d'une technique différente qui est utilisée. Mais dans quels cas a-t-on recours à une dialyse hépatique ?

Publicité
Publicité

Qu'est-ce qu'une dialyse hépatique ?

Il existe plusieurs techniques de dialyse hépatique comme le système MARS ou SPAD (acronymes anglophones) qui fonctionnent sur le même principe. Comme pour l'hémodialyse, une machine extracorporelle va permettre de filtrer le sang du patient pour éliminer des toxines. Dans la dialyse hépatique, c'est l'albumine qui va être filtrée et injectée au patient en grande quantité. L'albumine est une grosse protéine, produite par le foie, qui permet de transporter plusieurs substances de l'organisme. En cas d'insuffisance hépatique aiguë ou chronique, la filtration et la production de l'albumine sont altérées.

Publicité

Dialyse du foie : quelles sont les indications ?

La dialyse hépatique est indiquée dans les insuffisances hépatiques aiguës ou chroniques (cirrhoses) pour mettre au repos un foie malade en vue de sa régénération ou d'une transplantation. Les complications graves pouvant bénéficier de la dialyse hépatique sont essentiellement les encéphalopathies, le syndrome hépatorénal et les hépatites alcooliques graves. Elle peut être utilisée également lors d'intoxications au paracétamol ou aux amanites phalloïdes. Enfin, elle peut augmenter les chances de succès avant et après une transplantation d'un greffon hépatique.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité