Pyélonéphrite sans fièvre, c'est possible ?

Si sa forme aiguë est caractérisée par une fébrilité élevée, une pyélonéphrite sans fièvre reste tout à fait possible. Quelles sont les causes de cette infection des reins sans fièvre et comment en identifier les symptômes ?

Publicité
Publicité

6187226-inline-500x333.jpg© Istock

Les causes de la pyélonéphrite

La pyélonéphrite tient son nom de la partie du rein infectée, le pyélon. C’est en effet une infection des reins faisant suite le plus souvent à une infection urinaire qui dégénère. La bactérie à l’origine de l'infection de la vessie (cystite) remonte les voies urinaires basses pour aller se loger dans les reins. Une infection urinaire sans fièvre peut donc causer une pyélonéphrite si elle n’est pas traitée ou mal prise en charge. Il existe d’autres causes plus rares comme la constipation ou des malformations liées à ce type d’infection. La grossesse, quant à elle, constitue un facteur de risque et doit faire l’objet d’une attention particulière.

Publicité

Identifier les symptômes d’une pyélonéphrite sans fièvre

Publicité

Les symptômes de la forme aiguë ne laissent pas de place au doute : forte fièvre, vomissements, diarrhée, douleurs lombaires sévères. En revanche, dans sa forme classique, les symptômes de la pyélonéphrite restent plus timides et peuvent passer inaperçus. Dans ce cas, seules de légères brûlures urinaires peuvent se faire ressentir. Au risque de retarder le diagnostic et la prise en charge de cette infection sérieuse, l’absence de fièvre ne permet pas d’exclure une pyélonéphrite. Par ailleurs, chez les personnes âgées, les signes de pyélonéphrite aiguë sont souvent différents : l'état général s’altère brutalement, confusion et douleurs abdominales peuvent apparaître, et même la fièvre n’est pas toujours présente.

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité