Les symptômes des coliques néphrétiques chez la femme

Publicité

Une douleur brutale au niveau des reins peut être un signe de colique néphrétique. Souvent associée à la présence d'un calcul, elle touche environ 10% des hommes et 5% des femmes au cours de leur vie. Zoom sur les principaux symptômes des coliques néphrétiques chez les femmes.

Publicité

© Fotolia

La douleur lombaire, un symptôme douloureux de colique néphrétique

La plupart des coliques néphrétiques sont provoquées par une lithiase (calcul) dans l'appareil urinaire. L'obstruction des voies urinaires entraîne une douleur aigüe dans le bas du dos, au niveau des lombaires, sur le côté affecté. La douleur s'accentue ou s'apaise par moments, mais elle persiste et il est difficile de trouver une position antalgique. Un effort physique ou une déshydratation peut la réveiller.

Publicité
Les troubles digestifs et urinaires caractéristiques de la colique néphrétique

Les femmes atteintes de coliques néphrétiques sont victimes de nausées, de vomissements, de ballonnements et de douleurs abdominales. Leur intensité et leur fréquence varient selon les périodes et l'état de santé de la patiente. Ces troubles peuvent être plus importants chez les femmes enceintes ou chez celles qui souffrent d'insuffisance rénale. Les douleurs lombaires s'accompagnent de douleurs au niveau de la vessie et d'envies fréquentes d'uriner. Contrairement aux infections, la colique néphrétique n'entraîne pas de fièvre.

Comment prévenir les symptômes des coliques néphrétiques chez les femmes ?

La colique néphrétique est dans la plupart des cas une affection bénigne, mais il existe un risque élevé de récidive (35% de récidives sur 5 ans). Une bonne hydratation est essentielle pour éviter la formation de nouveaux calculs (au moins 1,5 L d'eau par jour). Un régime alimentaire adapté qui inclut beaucoup de fruits et légumes est conseillé.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité