Sommaire

Les personnes manipulatrices se dissimulent parfaitement, semblent on ne peut plus charmantes et maîtrisent l’art des beaux discours. Prudence, elles savent aussi détruire ceux qui croisent leur route.

"Un conjoint manipulateur plonge son ou sa partenaire dans une spirale de culpabilisation et de dévalorisation qui a vocation à l’empêcher de penser par lui-même, nous décrit Johanna Rozenblum, psychologue clinicienne. Attaqués dans leur intégrité physique et psychique, les victimes deviennent les jouets de ces personnalités narcissiques". Certains manipulateurs peuvent être qualifiés de "pervers narcissique".

Qu’elle soit un véritable pervers narcissique ou une simple manipulatrice, ce genre de personne va vous laisser plusieurs indices inconsciemment. Ces signaux peuvent vous aider à le démasquer. On les passe en revue avec Christel Petitcollin, psychothérapeute et auteur de Échapper aux manipulateurs'' (éd. Guy Tredaniel).

Le manipulateur aime culpabiliser

Exemple : il vous demande d'abord quelque chose qui vous coûte vraiment, qu'il sait que vous ne pourrez accepter. Puis, il fait une requête plus acceptable.

Par exemple : Votre mère vous demande de venir passer tout le week-end avec elle, alors qu'elle sait que vous vous aviez prévu samedi une soirée entre amis. Vous refusez. Mais 15 min plus tard, elle vous propose de passer plutôt dès ce soir. Difficile de dire non car lorsqu'une personne baisse ses exigences, l'autre culpabilise de ne pas concéder à son tour quelque chose et accepte.

Attention : Le manipulateur culpabilise les autres au nom du lien familial, de l'amitié et de l'amour. Ne vous laissez pas avoir !

La parade : Demandez tout simplement à y réfléchir.

Le manipulateur annule les rendez-vous au dernier moment

Une étude publiée au sein de la revue scientifique Personality and Individual Differences avait démontré que les individus qui annulent leurs rendez-vous à la dernière minute ont tendance à être manipulateurs et égocentriques. Les chercheurs, dirigés par Silke M. Müller, ont mené leurs recherches sur 190 participants âgés de 17 à 30 ans.

L'étude explique que les personnes qui ont l'habitude d'annuler les rendez-vous régulièrement auraient une échelle de préférence. Cette échelle classe automatiquement leur rendez-vous.

Par exemple : En effet, les manipulateurs ont tendance à accepter plusieurs invitations la même soirée. Et, lorsque vous organisez une sortie qui n'est pas en tête de liste de leur échelle de préférence, vous prenez le risque de voir cette sortie annulée, surtout si une autre personne leur propose quelque chose de mieux.

La parade : si une personne décommande votre rendez-vous à la dernière minute pour la troisième fois, posez-vous des questions et surtout, prenez vos distances. Elle doit comprendre que vous n'êtes pas à sa disposition.

Le manipulateur refuse tout dialogue

Le manipulateur parle beaucoup sans écouter son interlocuteur et de façon toujours indirecte pour obtenir ce qu'il veut. Il n'y a pas de dialogue, ni d'échanges de point de vue. Il préfère utiliser un langage d'injonctions, donner des ordres.

Par exemple : Un conjoint manipulateur qui ne supporte pas la manière dont sa partenaire s'occupe de la maison peut dissimuler ses directives en les transformant en vérités absolues comme "Les gens intelligents font...", "Tout le monde sait que...", "Il faut être complètement idiot pour ne pas..." Cette technique permet d'imposer son point de vue, tout en faisant passer l'autre pour un(e) imbécile s'il ou elle ne change pas ses habitudes.

La parade : Il faut jouer la carte de "Je suis spécial(e). Je fais les choses à mon idée".

Le manipulateur fait pression

Bourré d'angoisses à l'idée qu'on échappe à son emprise, un manipulateur veut toujours tout, tout de suite.

Par exemple : Cette pression de l'urgence est largement utilisée au niveau commercial. Quand un vendeur dit : "Décidez-vous maintenant, il me faut une réponse tout de suite" ou "C'est le dernier en rayon", il cherche à activer votre peur de rater une bonne affaire et bloque votre réflexion. Cela permet d'extorquer accords et/ou signatures avant que le client ait eu le temps d'y réfléchir posément.

La parade : En tant qu'interlocuteur, il faut apprendre à différer ses réponses en prétextant si besoin l'oubli de son agenda ou de son portefeuille.

Le manipulateur minimise l'autre

La dévalorisation est une des façons les plus efficaces de faire douter quelqu'un de la valeur des choses ou de sa propre valeur. Le manipulateur affiche un mépris sans faille pour tout ce que vous estimez important.

Par exemple : Vous croisez une amie qui s'enquiert en apparence gentiment de la marche de vos activités. Mais elle utilise certains mots comme "petit", "un petit peu", "seulement" ou des mots de la catégorie inférieure, pour vous poser des questions : "Ca te plaît toujours, ta petite peinture ?".

La parade : On peut relever avec humour en ajoutant "Ne dis pas petit, mais minuscule".

Le manipulateur dramatise tout

Le manipulateur dramatise beaucoup, toujours dans le but d'intimider l'autre.

Par exemple : Il utilise le jeu psychologique "C'est affreux" qui consiste à se plaindre de tout, en dramatisant le moindre incident et en accusant son interlocuteur. Les répliques sont grandiloquentes : "Tu m'as trahi", "tu détruis une famille unie", "Vous allez ruiner mon entreprise". Il roule des yeux effrayés, se tord les mains, sanglote et devient furieux en un éclair. Mais curieusement, il reprend un masque jovial si une tierce personne entre dans la pièce.

La parade : Applaudir ses pompeuses tirades. Tout simplement.

Le manipulateur aime séduire

Le manipulateur peut être un parent, un ami, un conjoint, un patron..., de tout âge, des deux sexes. Une fois sa victime repérée, il la séduit et progresse étape par étape jusqu'à en obtenir ce qu'il veut.

Par exemple : Il charme, observe, teste, flatte l'égo. Puis, progressivement, fait le vide autour de vous, vous brouille avec vos amis. La période de séduction fonctionne jusqu'à ce qu'il soit sûr que vous êtes sous son emprise. Mais ensuite, il se dévoile et peut alors se montrer odieux, possessif, dévalorisant...

La parade : Se méfier des amitiés trop rapides. Juger les gens sur leurs actes et non sur leurs dires. Un manipulateur ne tient pas ses promesses.

Le manipulateur exige la perfection

Mille représailles vous guettent si vous ne répondez pas aux attentes du manipulateur.

Par exemple : Il relèvera la moindre imperfection, se moquera de votre ignorance, tournera en ridicule vos maladresses et s'indignera de vos erreurs les plus minimes. À la moindre faute, il vous rendra coupable et ce prétexte servira parfois pendant des années pour expliquer brimades, sanctions, punitions, bouderies, hurlements... Et vous accepterez tout car vous vous sentirez coupable de ne pas être assez parfait(e).

La parade : Lui laisser son fantasme de perfection et se redonner le droit à l'erreur.

Le manipulateur aime gâcher l'ambiance

Le manipulateur déteste les moments d'attendrissement général : Noël, le jour de l'An, les anniversaires et les fêtes, et va systématiquement saboter les moments de joie et de tendresse partagée.

Par exemple : Votre sœur chaque année, au moment du réveillon, prétexte une migraine ou trouve une excuse pour ne jamais se joindre à vous. D'autres s'éclipseront durant la fête d'anniversaire ou imposeront le fait que "eux travaillent ce jour-là". L'envie de faire plaisir, d'agir avec amour, n'existe pas pour le manipulateur et il a tendance à culpabiliser et inquiéter les autres. Sans oublier qu'il adore faire des "scènes" durant ces moments-là.

La parade : Agir sans lui et se faire plaisir.

Le manipulateur apprécie l'argent

Le manipulateur aime l'argent... des autres !

Les signes : Forcez-le à s'acquitter des sommes qu'il vous doit. Avare, il hurlera que vous le volez et/ou que vous cherchez à le tuer. En revanche, le manipulateur est efficace pour vous faire dépenser et dilapider vos deniers. S'il vous promet : "tu paies, je te rembourserai" et que vous ne voyez jamais de remboursement, méfiez-vous !

Autre signe : il a tendance à vous faire croire que vous lui devez de l'argent : "Moi je paie cela, pas toi".

La parade : dès qu'il y a de l'argent en jeu, remettre à plat les comptes pour voir qui réellement paie quoi et combien.

Sources

Remerciements à Christel Petitcollin, psychothérapeute et auteur de l'ouvrage ''Echapper aux manipulateurs'', éd. Guy Tredaniel.

Personality and Individual Differences

mots-clés : Pervers narcissique
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.