Sommaire

Erreur n° 1 : croiser les jambes

Erreur n° 1 : croiser les jambes© IstockCroiser les jambes régulièrement, piétiner du matin au soir à cause de son activité professionnelle... Certaines postures peuvent accentuer la rétention d’eau. Lors de ce phénomène, l’eau, qui sort du réseau capillaire artériel, n’est pas réabsorbée par les capillaires veineux et le système lymphatique.

Qu’est-ce-qui favorise la rétention d’eau ? "Ce type de postures participe au mauvais retour veineux (le sang ne remonte pas correctement vers le cœur et stagne dans les jambes)", souligne le Dr Ariel Toledano, angiologue et phlébologue, ainsi qu’au gonflement dû à cette mauvaise circulation sanguine, surtout en cas de chaleur.

Erreur n°2 : ne pas manger assez d’œufs

Erreur n°2 : ne pas manger assez d’œufs© IstockPour éviter la rétention d'eau "il ne faut pas oublier d’avoir une alimentation parfaitement diversifiée et une consommation quotidienne suffisante de protéine - viande, poisson et œufs (1g par kg du poids d’une personne, 55g par exemple pour une personne qui pèse 55kg)", rappelle le Dr Toledano.

Qu’est-ce-qui favorise la rétention d’eau ? Une consommation insuffisante de protéines, mais aussi de vitamines B6 qui permet une meilleure assimilation des protéines, entraîne une diminution des capacités de réabsorption de l’eau. Ne pas oublier non plus les vitamines C et E, qui renforcent la paroi des veines et diminuent les risques de porosité.

NB : "Attention, les oeufs étant très riches en cholestérol, il n'est pas conseillé d'en manger en trop grande quantité pour préserver sa santé cardiovasculaire", précise le phlébologue. Ne pas hésiter à varier avec les autres sources de protéine.

Erreur n°3 : trop s’exposer à la chaleur

Erreur n°3 : trop s’exposer à la chaleur© IstockL’exposition à la chaleur et au soleil est une cause classique de rétention d’eau.

Qu’est-ce-qui favorise la rétention d’eau ? "La chaleur accentue la dilatation des vaisseaux sanguins et donc la porosité des parois des axes veineux", précise le phlébologue, ce qui baisse leur perméabilité, favorise la sortie d’eau et l’empêche d’être réabsorbée par les tissus.

Erreur n°4 : porter des vêtements trop serrés

Erreur n°4 : porter des vêtements trop serrés© IstockDes vêtements trop serrés peuvent gêner la circulation sanguine et favoriser la rétention d’eau, généralement aux pieds, aux chevilles et aux jambes.

Qu’est-ce-qui favorise la rétention d’eau ? "Un pantalon trop moulant par exemple, peut diminuer les capacités de réabsorption de l’eau en comprimant les axes du retour veineux. Un bon équilibre vasculaire est fondamental pour assurer une bonne répartition de l’eau entre les cellules", souligne le Dr Toledano.

Erreur n°5 : prendre de la cortisone sans se méfier

Erreur n°5 : prendre de la cortisone sans se méfier© Istock"Certains médicaments, comme les inhibiteurs classiques prescrits en cas d’hypertension (HTA), certains hypoglycémiants, les anti-inflammatoires ou la cortisone, peuvent être à l’origine d’œdèmes dans les membres inférieurs", alerte le phlébologue.

Que faire ? Il convient d’adapter les doses et de changer de classes médicamenteuses en cas de rétention importante.

Erreur n°6 : trop de charcuteries

Erreur n°6 : trop de charcuteries© IstockLa consommation de graisses, et notamment les graisses saturées comme le beurre, les sauces, les mayonnaises, les charcuteries et les viandes grasses peut entraîner des problèmes de rétention d’eau.

Qu’est-ce-qui favorise la rétention d’eau ? "La consommation de ce type de graisse accentue l’apparition de cellulite souvent associée au phénomène de rétention", explique le spécialiste.

Erreur n°7 : resaler tout le temps votre assiette

Erreur n°7 : resaler tout le temps votre assiette© IstockLa consommation journalière moyenne de sel en France est comprise entre 10g et 17g, alors que les besoins de l’organisme sont de l’ordre de 3g par jour. En cas de surdosage, elle peut entraîner de la rétention d’eau.

Qu’est-ce-qui favorise la rétention d’eau ? "Trop de sel dans l'organisme peut engendrer un mauvais équilibre osmotiques (système de réabsorption d’eau entre les vaisseaux) entre le milieu extracellulaire et intracellulaire", explique le dr Toledano. "Plus nous trouvons de grosses molécules comme le sel dans le milieu extracellulaire, plus elles auront un effet éponge empêchant la réabsorption de l’eau."

Erreur n°8 : manger du blé lorsqu’on est intolérant au gluten

Erreur n°8 : manger du blé lorsqu’on est intolérant au gluten© IstockQuel que soit le mécanisme à l‘origine d’une intolérance alimentaire (gluten mais aussi les autres intolérances), il existe un réel risque de voir apparaître de la rétention d’eau en cas d’écart. Les réactions de l’organisme sont cependant très variables d’une personne à l’autre.

Qu’est-ce-qui favorise la rétention d’eau ? "Les intolérances peuvent provoquer de la rétention à cause d’une réaction allergique ou à cause d’une mauvaise digestibilité due à une activité très réduite des enzymes digestives, empêchant la réabsorption de l’eau", commente le phlébologue.

Erreur n° 9 : une pilule mal dosée

Erreur n° 9 : une pilule mal dosée© IstockQuel que soit le déséquilibre hormonal, pendant la grossesse, à l’arrivée des règles ou pendant la ménopause, nous savons que les estrogènes et la progestérone ont un effet sur les parois veineuses. Une pilule mal dosée peut aussi aggraver ce phénomène.

Qu’est-ce-qui favorise la rétention d’eau ? "L’augmentation du taux d’estrogènes ou inversement une carence en progestérone entraîne une perméabilité des parois veineuses, laissant échapper de l’eau à l’origine de la rétention", signale le phlébologue.

Remerciements au Dr Ariel Toledano, angiologue et phlébologue, pour sa collaboration à cet article.

> Téléchargez gratuitement le guide mutuelle senior 2022 ! En savoir plus >

Vidéo : 5 conseils anti rétention d'eau

mots-clés : Rétention d'eau
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.