Sommaire

Hallux valgus : les femmes plus concernées !

Hallux valgus : les femmes plus concernées !© IstockL'hallux valgus, plus souvent appelé oignon, est un phénomène très fréquent. Cette déformation du gros orteil qui dévie plus ou moins vers l'extérieur et se caractérise par une grosseur dure, protubérante, voire douloureuse, qui gêne lors du port des chaussures, est en partie héréditaire. "Dans un tiers des cas", explique le Dr Chouk, chirurgien orthopédiste. Mais vous êtes à risque surtout... si vous êtes une femme ! "La gent féminine représente 9 cas sur 10", précise le spécialiste.

Pourquoi ? Parce que les talons hauts, les escarpins à bouts serrés appuient en permanence sur l'os et finissent par le déformer. La vieillesse et l'ostéoporose (maladie osseuse fréquente chez la femme dès la cinquantaine) affaiblissent également les tissus osseux et ligamentaires et favorisent donc la déviation osseuse du gros orteil vers les autres doigts du pied.

Hallux valgus : comment soulager la douleur ?

Dans bien des cas, l'hallux valgus ou oignon fait mal... Il existe heureusement des trucs pour calmer les douleurs de l'oignon du pied (l'opération n'étant pas systématique) :

- Porter des chaussures qui ne serrent pas les orteils, sans talons hauts.

- Eviter les frottements dans les chaussures. Des pansements, coussinets et chaussettes dans cette indication sont disponibles en pharmacie.

- Passer un gel anti-inflammatoire sur les zones sensibles.

- Et bien sûr, consulter votre médecin ou un podologue.

Oignon du pied : quand consulter ?

Oignon du pied : quand consulter ?© IstockOui, il faut consulter en cas d'oignon... surtout si vous avez mal ! Votre médecin vous orientera, si besoin, vers un spécialiste qui pourra trancher sur la nécessité d'une opération ou non... "Attention : s'il s'agit uniquement d'une question d'esthétique, le chirurgien peut refuser l'opération", précise le Dr Chouk, chirurgien orthopédiste au CHC de Maisons-Laffitte (78). Souvent, les critères esthétiques ne suffisent pas au regard des médecins, à justifier ce type d'intervention chirurgicale.

Oignon, cor, durillon : quelle différence ?

Attention, l’hallux valgus ou oignon du pied n'a rien à voir avec les cors ou durillons. C'est une déviation osseuse du gros orteil vers les autres doigts du pied, entraînant la formation d’une bosse disgracieuse - et qui fait mal ! Cette déformation, lorsqu'elle apparaît, s'accentue progressivement, et lentement. Elle devient de plus en plus importante et s'étend aux autres orteils. L’hallux valgus ne doit pas être confondu avec les cors et durillons, qui correspondent à un simple épaississement de la peau - beaucoup moins gênant.

Hallux valgus : faut-il se faire opérer ?

Hallux valgus : faut-il se faire opérer ?© IstockContrairement aux idées reçues, l'opération d'un oignon du pied (hallux valgus) ne comprend pas plus de risques qu'une opération classique. Elle vous expose au risque d'une anesthésie générale ou locale classique (nausées, vomissements, allergies...). Le seul point noir de l'intervention, c'est qu'il existe, même s'il est rare, un risque de récidive de l'oignon... "Le risque est minime. On le voit davantage chez les personnes opérées jeunes (avant 40 ans) et les personnes qui ont continué à porter des talons hauts après l'opération", précise le Dr Chouk, chirurgien orthopédiste.

Chirurgie percutanée : l'intervention "sans douleur"

Cette intervention chirurgicale peu invasive, réalisée au bloc opératoire sous anesthésie locorégionale (pied et cheville) ou rachianesthésie, ne nécessite pas d’ouvrir le pied, ni de poser des vis ou des plaques !

Quand se faire opérer ? Dès que vous souffrez et lorsque la déformation n'est pas trop sévère.

Déroulement : Le chirurgien pratique une série de petites incisions (trois si la déformation concerne seulement le gros orteil) sur la partie interne et externe du gros orteil. Celles-ci permettent le passage d’instruments chirurgicaux tels que de mini bistouris ou des fraises miniatures avec lesquels il va "raboter" la partie saillante de l’os et remettre le gros orteil parallèle aux quatre autres. L’intervention dure 25 minutes. Elle est réalisée sous contrôle constant d’images radiographiques qui permettent de guider les gestes du praticien tout au long de l’opération.

Est-ce que ça fait mal ? "Cette technique dite percutanée est moins douloureuse qu'une intervention classique", précise le Dr Chouk, chirurgien orthopédiste.

Autres avantages : Elle nécessite des analgésiques légers (paracétamol) durant 2 à 3 jours seulement. On quitte l'hôpital avec une sandale orthopédique (à garder 5 semaines, mais l'appui du pied est autorisé juste après l'opération). Quelques séances de rééducation sont néanmoins nécessaires pour retrouver une parfaite autonomie du pied.

Inconvénient : La chirurgie percutanée ne peut pas toujours se substituer à la chirurgie classique, incontournable en cas de déformation sévère.

Chirurgie classique de l'oignon : ça fait mal !

Chirurgie classique de l'oignon : ça fait mal !© IstockLa chirurgie traditionnelle de l'oignon du pied est une opération classique. Elle consiste en une ostéotomie (section de l'os).

Quand se faire opérer ? "En cas de déformation trop importante du pied, elle est indispensable", explique le Dr Chouk, chirurgien orthopédiste. C'est le seul type de chirurgie capable de "réparer" les formes d'oignons les plus sévères ou les plus avancées dans la déformation.

Déroulement : Le chirurgien effectue une coupe de l'os du gros orteil (et des autres s'ils sont déformés) pour lui rendre sa droiture. Il pose ensuite des vis et des plaques pour que les os se soudent. Cette chirurgie peut être pratiquée sous anesthésie générale ou loco-régionale (en dessous du genou).

Est-ce que ça fait mal ? La convalescence est plus longue et douloureuse qu'avec des chirurgies plus modernes (mini-invasive et percutanée). "Le pied est douloureux durant 6 jours environ, d'où la prescription d'analgésiques forts, parfois à base de morphine", explique le spécialiste.

A noter : il faut ensuite porter 6 semaines une chaussure spéciale interdisant de poser l'avant du pied par terre.

Chirurgie mini-invasive de l'oignon : moins douloureux

La chirurgie mini-invasive de l'oignon du pied est plus récente que la chirurgie traditionnelle. Elle consiste en une ostéotomie, mais l'ouverture pratiquée est de plus petite taille. Elle présente également d'autres avantages, notamment de faire moins mal !

Quand se faire opérer ? Dès que vous souffrez. Surtout, n'attendez pas trop longtemps pour éviter d'accentuer les déformations et permettre une intervention la plus légère possible.

Déroulement : Le chirurgien effectue une coupe de l'os du gros orteil (et des autres s'ils sont déformés) pour lui rendre sa droiture. Il pose ensuite des vis et des plaques pour que les os se ressoudent.

Est-ce que ça fait mal ? La convalescence est moins douloureuse avec la chirurgie mini-invasive qu'avec une chirurgie traditionnelle.

Autres avantages : La chirurgie mini invasive génère une cicatrice plus courte et plus esthétique que celle que donne la chirurgie traditionnelle. La sortie peut se faire après trois jours d'hospitalisation (soit 2 fois moins qu'avec une opération classique).

Inconvénients : Le port d'une chaussure médicalisée durant 5 à 6 semaines est obligatoire. Après l'opération, le pied est douloureux, la prise d'analgésique durant 3 à 6 jours est donc nécessaire.

Hallux valgus : une question d'âge ?

Hallux valgus : une question d'âge ?© IstockL'oignon du pied n'est pas un trouble inévitable avec l'âge. On peut heureusement vieillir sans oignon ! Il existe d'ailleurs une forme de la maladie chez l'enfant... En revanche, une fois apparue, la déformation s'accentue avec les années et s'étend aux autres orteils. Il faut alors si besoin, le traiter.

A noter : Ce trouble n'est pas causé par l'arthrose. Il peut en revanche être doublé d'une arthrose, ce qui le rend plus douloureux.

Peut-on prévenir l'hallux valgus ?

Oui et non ! Il n'y a aucun moyen de prévenir l'apparition de l'oignon du pied. S'il doit se déclarer, il le fera, quelles que soient vos habitudes de chaussage ! Toutefois, on peut agir dès que la déformation apparaît pour en ralentir l'évolution. Solution préconisée : éviter de porter des talons hauts et des chaussures à bouts pointus pour ne pas accentuer le phénomène et la douleur.

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

- Remerciements au CHC de Maisons-Laffitte (78) et au Dr Chouk, chef du service d'orthopédie.

- Union Française pour la Santé du Pied 

Vidéo : Pieds : ces symptômes qui doivent faire peur !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.